La maison de ventes turinoise Della Rocca vous permettra de terminer l’année en beauté avec une vacation dédiée à l’univers des antiquités le 6 décembre, qui sera suivie d'une vente de dessins le 19 décembre. Au total, 373 lots regroupant mobilier, céramiques, luminaire, objets décoratifs, et tableaux anciens seront présentés.

La vente s’ouvrira sur une large sélection de vases en porcelaine de Chine issus de différentes régions et époques. Parmi les modèles choisis par les experts, on distingue une paire de grandes potiches en porcelaine ornées d’illustrations polychromes et de motifs végétaux. Ces deux vases datent du XIXe et siècle proviennent de la collection Luigi Anton Laura.

Viendra ensuite une collection de lustres d’époque comportant, entre autres, un somptueux modèle de style Louis XV à seize lumières en bronze et cristaux.

La section horlogerie sera inaugurée par une rare pendule de table du début du XXe siècle en bronze ciselé et doré, reprenant le motif d’une corne d'abondance. La base en marbre vert des Alpes, aussi appelé marbre vert de Maurin, est ornée de bronzes.

Notons la présence d’une pièce issue d’une période légèrement antérieure : une importante pendule en bronze du XVIIIe siècle décorée de rinceaux et de fleurs, sur laquelle trône un petit personnage tenant une ombrelle.

Parmi les peintures et tableaux anciens du catalogue, on retrouve un paysage boisé signé par Salomon Van Ruysdael, un peintre paysagiste néerlandais actif au XVIIe siècle, mais aussi Portrait d'un homme âgé de Jan Cornelisz Verspronck, dont certaines œuvres sont exposées au Rijksmuseum d'Amsterdam et à la National Gallery of Art de Washington.

Cette bibliothèque en palissandre incrustée de violettes à motifs ornementaux porte le cachet du maître artisan P. Roussel, et date de 1745. À droite, on observe un meuble en bois noirci au riche décor en ivoire.

Place à l’argenterie et aux objets décoratifs, mais aussi aux pièces plus originales, comme cette fontaine en argent prenant la forme d’une grande coquille, sur laquelle reposent tritons, animaux aquatiques, et créatures ailées. L’objet comporte un moteur servant à la recirculation de l'eau : un petit bijou de technologie fabriqué en 1890 par l'orfèvre Eugenio Orefice.

Della Rocca aura le plaisir de présenter un vase extrêmement rare datant de l’époque Meiji (fin du XIXe siècle). Il est attribué à l'atelier de Namikawa Yasuyuki, le céramiste qui a inventé la technique des émaux cloisonnés japonais, aussi appelée « shippo ». Cette méthode complexe, bien que très efficace, n’a été utilisée que pendant 35 ans et explique la rareté considérable de ces objets sur le marché actuel, ainsi que la valeur qui leur est attribuée.

Cette tapisserie de 4 par 3 mètres a été tissée en Flandre au XVIe siècle. La particularité de cette tapisserie, appelée « Feuilles de Choux », est l’incroyable modernisme qui la caractérise. Le décor serait presque une anticipation du courant surréaliste, venu des siècles plus tard, il présente des motifs entrelacés dans une fantaisie sauvage qui stimule l’imagination du spectateur.

Dernier point à retenir : cette superbe paire de brûleurs d’encens en bronze doré incrusté de Blue John (un minéral semi-précieux), en forme d’amphores dotées de couvercle de style néoclassique.

Rendez-vous le 6 décembre chez Della Rocca.

En attendant, découvrez tous les lots Della Rocca sur Barnebys !