Collection Newhouse : 150 millions et nouveau record de Koons ?

Les 13 et 15 mai, 11 œuvres en provenance de la collection de feu Samuel Irving « S.I. » Newhouse Jr., le baron de l’empire média Condé Nast, seront proposées à la vente chez Christie’s. Parmi elles, « Rabbit », une rare sculpture de Jeff Koons pourrait, selon la maison de ventes, battre le record de l’artiste (58,4 millions de dollars).

Collection Newhouse : 150 millions et nouveau record de Koons ?

Avant le sacre de David Hockney en novembre dernier avec Portrait of An Artist, Jeff Koons détenait le titre d'artiste vivant le plus cher au monde, avec son Balloon Dog (Orange) adjugé en 2013. En mai prochain, Rabbit, la sculpture originale en acier de 1986, sera l’œuvre la plus susceptible de surpasser le record de l’artiste en près de 6 ans. 

S.I. Newhouse Jr. en 1985. Image via Chester Higgins Jr./The New York Times
S.I. Newhouse Jr. en 1985. Image via Chester Higgins Jr./The New York Times

Rabbit est l'une des œuvres les plus prisées de la collection de Si Newhouse Jr., héritier de l'empire Condé Nast, qui regroupe les prestigieuses publications Vogue, The New Yorker et Vanity Fair. Classé parmi les 20 plus grands collectionneurs d’art des États-Unis, Newhouse a, tout au long de sa vie, recouvert ses murs d’un remarquable répertoire d’œuvres modernes et contemporaines, réalisées par des artistes allant de Cézanne à Warhol. Après sa mort en 2017 à l'âge de 89 ans, la collection a été dispersée aux enchères, à commencer par Study of Henrietta Moraes Laughing, de Francis Bacon, vendue pour plus de 21 millions de dollars en novembre dernier.

Francis Bacon (1909-1992), Etude de Henrietta Moraes Laughing, peint en 1969. Huile sur toile. © Francis Bacon Estate / DACS, Londres / ARS, NY 2018 via Christie's
Francis Bacon (1909-1992), Etude de Henrietta Moraes Laughing, peint en 1969. Huile sur toile. © Francis Bacon Estate / DACS, Londres / ARS, NY 2018 via Christie's

Le total des 11 œuvres s’élève à plus de 150 millions de dollars. Rabbit (50-70 millions de dollars) se place comme lot phare, suivi par la nature morte de Cézanne Bouilloire et fruits (40 millions de dollars), d’un paysage de Van Gogh (25 millions de dollars), d’un Roy Lichtenstein (7-9 millions de dollars), et d’une sérigraphie d’Andy Warhol (6 à 8 millions de dollars). 

Jeff Koons, Lapin, 1986. Acier inoxydable, image via Christie's
Jeff Koons, Lapin, 1986. Acier inoxydable, image via Christie's

Le fameux léporidé de Koons possède l'estimation la plus élevée, en raison de l’importance qu’il revêt dans le corpus de l’artiste. Il s’agit de la sculpture « gonflable » originale ayant été moulée en acier inoxydable, qui a initiée la production d’innombrables autres pièces. C’est également le seul exemplaire de la série originale de quatre à être resté entre des mains privées (les autres font partie de collections publiques, notamment The Broad in LA et le Museum of Contemporary Art de Chicago).

Jeff Koons avec Rabbit à la Tate Modern en 1986, image via Art Now and Then
Jeff Koons avec Rabbit à la Tate Modern en 1986, image via Art Now and Then

Cette sculpture iconique a débarqué sur le marché en 1986 à la Sonnabend Gallery de New-York, bouleversant les codes de l’art contemporain. Alex Rotter, président du département d'art d'après-guerre et contemporain chez Christie's, a déclaré : « Pour moi, Rabbit est l'anti-David. Il marque la mort de la sculpture traditionnelle et perturbe le medium de la même manière que Number 31 de Pollock a redéfini le concept de la peinture de façon irréversible. » Il a également avoué au New-York Times qu'il croyait « fermement que nous aurons un nouveau record pour Koons ».

Avant la vente de Rabbit, Christie's présentera le 13 mai deux œuvres des maîtres postimpressionnistes Paul Cézanne et Vincent van Gogh.

Paul Cézanne, Bouilloire et fruits, 1888-1890, image via Christie’s
Paul Cézanne, Bouilloire et fruits, 1888-1890, image via Christie’s

Bouilloire et fruits a été réalisé par Cézanne entre 1888 et 1890, alors qu’il résidait avec sa famille en Provence. Connu pour ses nombreuses natures mortes, Cézanne accordait une attention toute particulière à la forme et à la texture des fruits, de la céramique et des compositions florales, préservant en tout temps une palette riche. Les coups de pinceaux luxuriants et la composition aérienne reflètent la technique raréfiée de l'artiste, ainsi que sa maîtrise de la nature morte postimpressionniste.

Vincent van Gogh, Arbres dans le jardin de l’asile, 1889, image via Christie's
Vincent van Gogh, Arbres dans le jardin de l’asile, 1889, image via Christie's

Parallèlement, en octobre 1889, Vincent van Gogh signe une autre composition provinciale, Arbres dans le jardin de l’asile. Van Gogh avait été admis quelques mois plus tôt à l’asile Saint-Paul de Saint-Rémy, suite à ses périodes de troubles et sa mutilation. Les traits courts et épais, exécutés dans des nuances automnales audacieuses d'ocre, de rouille, et de jaune rappellent les lignes virevoltantes de ses paysages de l’époque, mais aussi du célèbre Starry Night, exécuté à l'asile plus tôt en juin 

L'appartement de New -York Jr de S.I. Newhouse Jr, avec le lapin de Jeff Koons, image via Alexander Gorlin Architects
L'appartement de New -York Jr de S.I. Newhouse Jr, avec le lapin de Jeff Koons, image via Alexander Gorlin Architects

La collection de S.I. Newhouse Jr. comporte des œuvres majeures qui rejoindront les pointures habituelles des ventes de mai. Tobias Meyer, conseiller de la famille Newhouse, a expliqué l’importance de la vacation à venir : « On peut voir dans la collection de S.I. une acceptation inhabituelle et une gentillesse envers l’humanité, l’appréhension de la complexité des choses, du fait que les choses ne sont pas toujours évidentes. Pour lui, la beauté avait cette profondeur ». 

Retrouvez toutes les œuvres d'art sur Barnebys !