Lors de sa prochaine vente aux enchères, la maison Estim Nation aura le plaisir de présenter une partie des œuvres de la Collection Golden Brain, une société de fond d'investissement qui cherche à véhiculer la philosophie intemporelle de l’art et à faire rentrer les artistes dans l’histoire.

Les artistes de la collection qui seront représentés au sein de la vente sont d’origines, d’âges, et de styles différents, mais possèdent tous un point commun : leur recherche plastique. Tous ces plasticiens produisent un art viscéral et critique, ils apportent un regard sur l’Homme et la Société, et initient des débats tant esthétiques qu'éthiques.

Roger Chameaux, dit CHOMO, Totem à sept têtes, cculpture en siporex, image ©Estim Nation Roger Chameaux, dit CHOMO, Totem à sept têtes, cculpture en siporex, image ©Estim Nation

C’est le cas de Roger Chomeaux, un berlaimontois (commune du nord de la France) doué d’un sens inné du volume, qui entame un cursus à l’École des Beaux-Arts de Valenciennes, avant de le terminer à Paris. Sa carrière prometteuse sera interrompue pendant la Seconde Guerre mondiale, mais l’évènement changera fondamentalement sa pratique. À son retour, et au cours de la décennie suivante, il adopte un langage parallèle et commence à signer ses travaux « Chomo ».

Roger Chomeaux, dit Chomo, Petite modulation, sculpture en bois brûlé, image ©Estim Nation Roger Chomeaux, dit Chomo, Petite modulation, sculpture en bois brûlé, image ©Estim Nation

Les œuvres en bois brûlé qui résultent de cette période rencontrent un franc succès, que l’artiste rejettera instantanément, tout comme les promesses de gloire et d’argent qu’il reçoit de la part des enthousiastes et des mécènes. À la place, Chomo quitte Paris et commence la nouvelle vie d’un homme inclassable.

Il cultive sa vision artistique au plus proche de la nature, dans un coin de fôret qu’il rebaptise « Village d’Art Préludien », et dans lequel il travaille le bois, le feu et les esprits. Très attiré par les notions de biologie, de rêve et d’environnement, Chomo envisage son œuvre comme un prélude, qui serait la clé de compréhension et d’accès au nouveau monde qui s’annonce.

Roger Chomeaux, dit Chomo, Pêcheur de lune, sculpture en grillage peint, image ©Estim Nation Roger Chomeaux, dit Chomo, Pêcheur de lune, sculpture en grillage peint, image ©Estim Nation

Sa pratique sculpturale est inimitée. Il laisse bien volontiers le bronze, la terre cuite et le marbre aux autres artistes, et privilégie des matériaux « qui respirent ». Il travaille avec le bois, la tôle, le verre ou encore le béton, cherche et recherche la figure de l’Homme, de Dieu et du Monde.

Chomo combine la récupération et la nature en poursuivant ses séries de bois brûlés, mais s’essaie également à l’utilisation du grillage et au détournement d’objets du quotidien. L’artiste effectue presque systématiquement un travail de patine sur ses œuvres, qui témoigne de son éducation académique classique, mais qu’il dément vivement.

Roger Chameaux, dit Chomo, Totem, sculpture en bois brûlé, circa 1960, image ©Estim Nation Roger Chameaux, dit Chomo, Totem, sculpture en bois brûlé, circa 1960, image ©Estim Nation

L’art de Chomo est un art « total ». Ses peintures et ses dessins sont en étroite corrélation avec ses sculptures, et chose surprenante, c’est aussi le cas de ses projets architecturaux. Il construit trois bâtiments faits de bois, de grillage et de bouteilles intitulés « Sanctuaire des bois brûlés », « L’Église des Pauvres » et « Refuge ».

Il faudra attendre 2009, soit dix ans après son décès, pour qu’une institution puisse appréhender son génie créatif et décide de lui offrir sa première grande rétrospective. Son œuvre entre sur le marché des enchères pour la première fois à Cheverny et la vacation organisée par Estim Nation le 29 novembre prochain sera l’occasion rêvée pour les amateurs d’acquérir une part de l’œuvre d’un artiste visionnaire.

Roger Chameaux, dit Chomo, Visage tourné vers le ciel, sculpture en tôle martelée, image ©Estim Nation Roger Chameaux, dit Chomo, Visage tourné vers le ciel, sculpture en tôle martelée, image ©Estim Nation

Les sept œuvres qui seront présentées offriront un beau panorama du travail de Chomo, on y retrouve deux Totems, une modulation en bois brûlé, des personnages divers, et même une acrylique sur bois. Les estimations démarrent à 1 500 euros pour les petites pièces, et grimpent entre 4 500 et 6 000 euros pour les plus importantes.

Roger Chomeaux, dit Chomo, Personnage souriant dans un cadre fenêtre, acrylique sur bois, image ©Estim Nation Roger Chomeaux, dit Chomo, Personnage souriant dans un cadre fenêtre, acrylique sur bois, image ©Estim Nation

Retrouvez tous les détails de la vacation sur le site d’Estim Nation.