Image ©Christian Martin Jaguar Mk.II, 1963 et Mercedes-Benz 450, 1977, image ©Christian Martin

Les deux bolides, garés patiemment sur un parking de Saint-Germain-des-Prés, non loin de la demeure du regretté Pierre Bergé, sont entrés en possession de la maison de ventes Osenat, et seront présentés le 11 novembre à Lyon, parmi d’autres autos de collection.

Les deux voitures, utilisées par le couple mythique à Deauville et Tanger, sont en parfait état et ont manifestement été chéries par leurs propriétaires. La Jaguar Mk.II fait partie de la firme de Coventry, elle comporte plusieurs équipements modernes, témoins du style de vie et des besoins luxueux du couple. Le duo de créateurs l’utilisait en région parisienne et lors de leurs escapades à Deauville. Cette merveille de 1963 sera présentée à la vente avec une estimation entre 30 000 et 40 000 euros.

Lire aussi : YSL, initiales de la mode.

La Mercedes quant à elle, compte parmi les plus chères de la marque pour les modèles édités entre 1960-1970. Suréquipée au possible, l’auto dispose d’options que les concessionnaires proposent encore aujourd’hui. La voiture possède le plus gros moteur européen jamais fabriqué en série, la direction assistée, suspension pneumatique, sièges chauffants, régulateur de vitesse, vitres électriques, toit ouvrant… Une panoplie qui fait de cette pièce une voiture hybride, entre pièce de collection et bolide moderne tout confort.

Pierre Bergé en voiture avec Yves Saint-Laurent et Chen Xinren, ministre de la culture chinoise et des relations étrangères, image ©Pierre Vauthey/Sygma Pierre Bergé en voiture avec Yves Saint-Laurent et Chen Xinren, ministre de la culture chinoise et des relations étrangères, image ©Pierre Vauthey/Sygma

Très attaché à cette voiture bleu ciel à l’habitable en cuir beige, le couple la conserve pendant de longues années et lui apporte toutes les modifications nécessaires à leur vie flamboyante. Mercedes-Benz classe S de dernière génération, elle sera conduite entre le Maroc et Deauville par leur chauffeur, est sera même restaurée intégralement dans des dimensions inhabituelles pour le modèle de la marque allemande.

Lire aussi : Les 10 voitures de collection les plus chères de l’histoire des enchères.

Elle avait été proposée à la vente chez Christie’s en 2009 lors de la deuxième dispersion des collections Bergé-Saint Laurent, avant d’être retirée du catalogue, car Pierre Bergé souhaitait la conserver pour ses activités à la Fondation. Presque 10 ans plus tard, Osenat aura le plaisir de la présenter une seconde fois, avec une estimation entre 25 000 et 35 000 euros.

Image via Osenat

Du 29 au 31 octobre, Sotheby’s dispersera les dernières possessions de Pierre Bergé, avec un catalogue affichant près de 1 000 lots. Une partie des bénéfices de la vacation iront à la Fondation, à la ville de Paris, au Jardin Majorelle et à Marrakech.

Découvrez toutes les voitures de collections actuellement aux enchères sur Barnebys !

Commentaires