Zanuso est né à Milan en 1916, il fréquente l'École Polytechnique de 1935 à 1939, pour y décrocher un diplôme en architecture. Immédiatement après, comme il le relate dans une interview, il prend « l'uniforme d’assistant de la direction de la Marine, comme on l'appelait alors ».

Marco Zanuso, image via Mohd Marco Zanuso, image via Mohd

Ces quatre ans et demi passés à bord des navires et loin du monde de l'architecture ne changent en rien son destin : dès son retour à Milan, le jeune homme reprend contact avec ses anciens amis de l'université et débute une brillante carrière. C'est alors qu'il plonge dans l’univers de l'édition, travaillant avec Ernesto Rogers pour Casabella, un magazine d'architecture qui voit le jour dans les années 30, puis pour le magazine Domus, encore plus emblématique, où il sera rédacteur en chef.

Zanuso commence bien vite à collaborer avec des entreprises situées dans la province de Milan ; et parmi elles, Arflex, la société pour laquelle il conçoit le fauteuil Lady. Au cours de cette période, il réalise, en collaboration avec la société Fratelli Borletti, une machine à coudre futuriste, à la fois en termes de forme et de fonctionnalité. Une conception qui lui vaut son premier Compasso d'Oro (un prix de Design italien).

Marco Zanuso, « Superautomatic », machine à coudre Borletti mod. 1102, 1956. Prix Compasso d'Oro. Photographie : Milan, 1960 / Paolo Monti Marco Zanuso, « Superautomatic », machine à coudre Borletti mod. 1102, 1956. Prix Compasso d'Oro. Photographie : Milan, 1960 / Paolo Monti

Lors du boom économique qui survient peu après, et qui donne un coup de fouet aux créatifs de l'époque, il créer son association avec Richard Sapper, un designer allemand qui a commencé sa carrière chez Mercedes-Benz avant de s'installer définitivement à Milan. Ainsi s’écoulent les années prospères de Gio Ponti, du studio BBPR, d'Achille Castiglioni et de tous ces designers qui, en synergie avec les entreprises italiennes, posent les bases de ce que le monde connaît encore aujourd’hui comme le « Made in Italy ».

L'un des premiers travaux développés par Zanuso et Sapper sera le téléviseur Doney conçu pour Brionvega. C'est le premier transistor de télévision portable jamais fabriqué en Europe, sa forme parallélépipédique permettra au duo de recevoir le prix Compasso d'Oro de 1962. C’est l’apogée de la carrière de Zanuso, l’utilisation de matériaux extrêmement innovants, ainsi que les nouvelles fonctionnalités qu’il apporte aux produits quotidiens édités en série confirment sa grande contribution au design italien d'après-guerre.

Marco Zanuso et Richard Sapper pour Brionvega, TV Doney, image Morand & Morand, via Barnebys Marco Zanuso et Richard Sapper pour Brionvega, TV Doney, image Morand & Morand, via Barnebys

Dans les années suivantes, le duo créatif continue de rafler des récompenses, grâce à leurs projets, comme les chaises en plastique pour enfants K1340 de Kartell, et le téléphone Grillo conçu pour Siemens, mémorable pour sa forme coquille très particulière.

Marco Zanuso, deux exemples de téléphone Grillo fait pour Siemens. La forme de la coque a été inspirée plus récemment pour de nombreux modèles de portables Marco Zanuso, deux exemples de téléphone Grillo fait pour Siemens. La forme de la coque a été inspirée plus récemment pour de nombreux modèles de portables

Autre élément marquant de sa carrière, ses recherches sur le caoutchouc mousse, financées par Pirelli, lui donnent l’accès à un nouveau matériau que le designer exploite pleinement et avec lequel il conçoit, entre autres, le fauteuil du Théâtre Piccolo de Milan. Peu savent que Zanuso est aussi l'architecte, avec Crescentini, qui a crée le Nouveau Théâtre Piccolo de Milan, un projet commissionné par le fondateur Strehler.

Gauche : la chaise K1340 a été la première à être entièrement fabriquée en plastique renforcé, image via Tajan / Droite : une publicité de l'époque, image via © Kartell Gauche : la chaise K1340 a été la première à être entièrement fabriquée en plastique renforcé, image via Tajan / Droite : une publicité de l'époque, image via © Kartell

Le célèbre bâtiment situé à Lanza n'est pas le seul succès architectural de Zanuso, qui met au point d'autres édifices en Italie (comme, par exemple, les bureaux IBM de Segrate) et à l'étranger. L’activité de Zanuso s’est particulièrement développée en Amérique latine, où les usines Olivetti en Argentine et au Brésil ont été érigées dans les années 1950 et 1960.

Zanuso a combiné avec succès le rationalisme et l'innovation, en particulier grâce la à technologie de pointe qu’il a connue pendant la guerre. Son œuvre nous offre un voyage dans l'esprit d'un génie du design et de l'architecture qui a disparu en 2001 à la suite d’une longue maladie.

Commentaires