Les violents orages qui ont éclaté à Paris dans la soirée du 9 juillet et la matinée du 10 juillet a entraîné un déluge d'eau qui n'a pas laissé la capitale indemne.

Dans un communiqué, le musée du Louvre déplore des dégradations malgré l'intervention rapide de ses équipes.

Crédits photo: Jean-Sébastien Evrard/AFP Crédits photo: Jean-Sébastien Evrard/AFP

"Dans la salle des Sept-Cheminées, des coulures d’eau ont été observées sur le vernis de deux des Quatre Saisons de Nicolas Poussin (Le Printemps et L’Automne) et une œuvre de Jean-François de Troy, Le Triomphe de Mardochée" annonce le premier musée visité de France.

Nicolas Poussin, Le Printemps (1660-64) Public Domain via Wikimedia Commons Nicolas Poussin, Le Printemps (1660-64)
Public Domain via Wikimedia Commons

Nicolas Poussin, L'Automne (1660-64) Public Domain via Wikimedia Commons Nicolas Poussin, L'Automne (1660-64)
Public Domain via Wikimedia Commons

Par précaution, les Quatre Saisons de Nicolas Poussin et le grand format de Jean-François de Troy ont immédiatement été décroché du mur, dans l'attente du verdict des experts.

Les espaces concernés par les infiltrations d'eau sont "l’entresol de l’aile Denon (salles des Arts de l’Islam et de l’Orient méditerranéen à l’époque romaine), le premier étage de l’aile Sully (salle des Sept-Cheminées, escalier Henri IV) et le deuxième étage de la cour Carrée (certaines salles de peinture française)".

Le lendemain, le musée avait normalement rouvert ses portes, à l’exception des salles citées ci-dessus.

Commentaires