Dans les années 1970, le travail d'Abramović porte sur l'objectivation du corps féminin. En 1975, Rhythm 0 prend forme à Naples sous forme d'une performance de six heures pendant lesquelles Abramović pose 72 objets sur une table- allant d'un rouge à lèvres à une rose en passant par un couteau ou un pistolet. Les visiteurs sont libres d'utiliser les objets comme ils le souhaitent sur le corps de l'artiste.

Marina Abramović. Rhythm 0 Marina Abramović. Rhythm 0

Pendant cette performance, un homme tente d'intimider Abramović. L'artiste raconte: "Il a mis la balle dans le pistolet et posé le pistolet dans ma main droite. Il a déplacé le pistolet vers mon cou et a touché la gâchette."

Marina Abramović, Role Exchange, 1975 Marina Abramović, Role Exchange, 1975

En 1975, pour marquer ses 10 ans en tant qu'artiste de la performance, Abramović crée l'oeuvre Role Exchange. Dans le quartier Red Light d'Amsterdam, elle rencontre une prostituée qui travaille ici depuis 10 ans. Abramović décide d'échanger sa place avec la prostituée, prenant sa place derrière la fenêtre tandis que l'autre femme était photographiée dans une galerie.

Marina Abramović, Golden Mask, 2009 Marina Abramović, Golden Mask, 2009

Dans Golden Mask, réalisé en 2009, Marina Abramović s'attaque au rôle des femmes dans l'histoire de l'art. Pour cette pièce, Abramović est habillée toute en noir sur un fond noir, avec seulement sa tête visible et son visage recouvert de feuille d'or. Pendant 30 minutes, Abramović fixe la caméra sans cligner des yeux. La vidéo évoque les images figées des femmes représentées sous forme de portraits dans l'art classique.

Golden Mask passera sous le marteau de la maison sud-africaine Aspire Art Auctions le 17 juillet 2017. Consultez ici le catalogue complet de la vente.

Commentaires