Jeudi 18 mai, un tableau sans titre de Jean-Michel Basquiat a été vendu 110,5 millions de dollars (99,5 millions d’euros) lors de la vente d'art contemporain du soir organisée par Sotheby’s à New York.

Jean-Michel Basquiat, Untitled, 1982 2017 The Estate of Jean-Michel Basquiat / ADAGP, Paris / ARS, via Sotheby's Jean-Michel Basquiat, Untitled, 1982
2017 The Estate of Jean-Michel Basquiat / ADAGP, Paris / ARS, via Sotheby's

Représentant une tête noire inquiétante sur un fond bleu, la toile a été adjugée après plus de dix minutes d’enchères.

L’heureux acquéreur de la pièce est un riche homme d’affaires japonais, Yusaku Maezawa, fondateur du géant du commerce en ligne Start Today.

Le jeune collectionneur a déjà fait part de son désir d'exposer l'oeuvre au public avant de l'intégrer à son propre musée qu'il prévoit d'ouvrir dans sa ville natale de Chiba, au Japon.

Image via Instagram @Yusaku2020 Image via Instagram @Yusaku2020

Le record signé par Sotheby's est d'ailleurs multiple: il s'agit d'un record pour l’artiste, pour une toile d’un artiste américain aux enchères et pour une œuvre datant d’après 1980.

Le précédent record pour une oeuvre de Jean-Michel Basquiat datait de mai 2016 pour un autre grand tableau sans titre qui avait alors atteint 57,2 millions de dollars chez Christie’s à New York.

Lors des ventes d'art contemporain de Christie's qui avaient lieu à New York le 17 mai dernier, l'artiste américain n'a pas déçu non plus. L'oeuvre La Hara peinte en 1981 a largement dépassé son estimation basse de 22 millions de dollars pour finalement être adjugée 35 millions de dollars.

Jean-Michel Basquiat, La Hara (1981) © Christie’s Jean-Michel Basquiat, La Hara (1981)
© Christie’s

Les deux maisons ont écoulé 96% des lots proposés lors de leurs ventes d'art contemporain.

Ces résultats viennent clore une semaine d'enchères solide qui confirme l'intérêt des acheteurs pour les poids lourds de l'Histoire de l'art comme Basquiat, Twombly ou encore Bacon.

Commentaires