ArtStudio est le département Galerie de la maison de ventes Tajan. Au sein même de leur Espace de la rue des Mathurins, ArtStudio organise plusieurs fois par an des expositions-ventes solo ou collectives dans le but de promouvoir la création contemporaine.

Après la rétrospective "Over the Golden Gate, 1960-1990" sur les artistes de la baie de San Francisco ou encore "Art et Design sans frontières" qui présentait plusieurs talents émergents de la création contemporaine, Tajan renouvelle l'expérience en février avec l'artiste allemand Karl-Horst Hödicke, proposant une exposition inédite d'une vingtaine de pièces.

Karl-Horst Hödicke nait en 1938 à Nuremberg, en Allemagne. Rapidement, l'artiste s'installe à Berlin, une ville qui le marque profondément et qui transparait constamment dans son oeuvre.

"Pour moi, celui qui parcourt le monde à la recherche d’un endroit particulier, finira forcément par atterrir à Berlin. Je pense que vous pouvez toujours voir dans la ville ce que j’ai essayé de montrer dans mes peintures" raconte l'artiste.

K. H. Hödicke, Berlin 2017 © Angelika Platen K. H. Hödicke, Berlin 2017
© Angelika Platen

Dès les années 1950, Karl-Horst Hödicke se met à peindre des toiles brutes, multigenres et aux couleurs intenses. À l'époque, l'Allemagne est meurtrie et divisée et l'art n'y a pas sa place. Les galeries sont quasi-inexistantes, et Hödicke expose son travail dans un espace qu'il partage avec d'autres artistes allemands.

Dans une interview au commissaire d'exposition, critique et historien d’art Hans Ulrich Obrist, Hödicke raconte: "À l'époque à Berlin, il n'y avait pas de marché de l'art à proprement parler, aucune oeuvre ne se vendait."

Des années 1960 à 1980, Karl-Horst Hödicke développe une peinture violente, insouciante et hédoniste et devient peu à peu le père des Nouveaux Fauves, mouvement artistique qui participe au renouveau de l’art allemand.

BRANDENBURGER TOR, 1990 Résine synthétique sur toile, 190 x 130 cm BRANDENBURGER TOR, 1990
Résine synthétique sur toile, 190 x 130 cm

Chez ces artistes, la question de la figuration ou de l'abstraction importe peu, les artistes changent constamment de style.

C'est l'instant qui compte plus que la méthode. Dans les toiles de Karl-Horst Hödicke, on ressent beaucoup de sentiments différents, comme la peur, la joie, la surprise ou l'espoir.

Karl-Horst Hödicke a reçu le Prix de la critique allemande en 1983 et le Prix Fred Thieler pour la Peinture en 1998.

L'exposition présentera une vingtaine d'oeuvres, dont certaines exclusives jamais exposées et provenant directement de son atelier.

Exposition-vente Karl Horst Hödicke "Ich bin ein Berliner"
Du 8 au 15 février 2017 - lundi, vendredi 10h-18h, samedi 11h-18h
Espace Tajan, 37 rue des Mathurins 75008 Paris

Retrouvez Tajan sur Barnebys. 

Commentaires