Barnebys: Comment en êtes-vous venue à vous spécialiser dans les Arts asiatiques du XXe et plus spécifiquement dans les artistes vietnamiens et chinois?

Charlotte Reynier-Aguttes: Cela fait vingt ans que je travaille au sein de la maison Aguttes. Depuis 2002, je suis responsable du département Tableaux XIXe, Impressionnistes et Modernes.

Charlotte Reynier-Aguttes Charlotte Reynier-Aguttes

Au cours de ma carrière, nous avons organisé de belles ventes dans différents domaines, la formidable vente André Lefèvre en 2007, les peintre russes et l’Ecole de Paris peu après…. Mais depuis environ cinq ans, je me suis attelée à développer le secteur des artistes vietnamiens et chinois qui sont venus en France au cours du XXe siècle, comme Lin Fengmian, Sanyu, Le Pho, Chu Teh-Chun, Zao Wou-Ki ou encore par exemple très récemment Wang Yancheng… Cela m’est apparu comme une évidence.

En effet, ces peintres sont dans l'ensemble encore mal connus du grand public occidental et pourtant il s’agit de grands artistes dont la notoriété est aujourd’hui très importante en Asie. Ils ont tous suivis des études artistiques traditionnelles poussées dans leur propre pays avant de venir achever leur formation à Paris. Peu compris, pour la plupart, par le public occidental de leur vivant, ils sortent aujourd’hui de l’ombre et je suis honorée de contribuer aussi activement à cet hommage posthume qui leur est ainsi rendu.

Comment expliquez-vous ce boom de la cote de ces artistes?

Aujourd'hui, de très grands collectionneurs sont présents en Asie. Dans une démarche culturelle, ils s’intéressent au travail réalisé en Europe au XX° siècle par les artistes imprégnés de la culture ancestrale de leur pays d’origine. Or nombreuses sont les œuvres qui sont conservées en France.

Les amateurs asiatiques sont très sensibles à ces créations qu’ils considèrent aussi comme des témoignages heureux de périodes pourtant souvent troubles de leur pays. Ils sont heureux de pouvoir les acquérir. L’ouverture des frontières, du réseau internet…tout ces éléments ont bien sûr permis cette évolution du marché.

Aujourd'hui, qui sont les collectionneurs de ces artistes?

Cela dépend des artistes. Pour ceux actifs pendant la première moitié du XXème siècle, les collectionneurs sont principalement au Vietnam ou en Chine.

Pour ceux arrivés après-guerre en France, comme Chu Teh-Chun, Zao Wou-Ki, ou encore plus récemment Wang Yancheng… la clientèle peut être européenne comme asiatique.

Zao Wou-Ki, 27.4.69 Huile sur toile, signée en bas à droite, contresignée et datée au dos Adjugé 535 500 € frais inclus le 1er juin 2015 Zao Wou-Ki, 27.4.69
Huile sur toile, signée en bas à droite, contresignée et datée au dos
Adjugé 535 500 € frais inclus le 1er juin 2015

Et les vendeurs?

Ce sont des particuliers qui ont souvent un attachement sentimental et familial à l’œuvre qu’ils me confient (cadeau de naissance, cadeau de mariage, souvenir d’un oncle ou d’une tante, d’une période de vie…). En général achetée, ou même offerte, par l’artiste ou dans la galerie qui l’exposait peu de temps après que la signature ait été apposée…. l’œuvre a été transmise familialement jusqu’à aujourd’hui.

Cette mise en vente est une décision importante, et je soigne tout particulièrement ces clients qui ne sont pas familiers du monde des enchères et qui nous font confiance. Nous les impliquons tout au long du processus de vente. C'est un vrai service personnalisé.

Comment la maison Aguttes est-elle devenue une référence en la matière? 

Je crois que c’est le résultat de vingt ans de travail assidu pour moi-même, plus de quarante ans pour mon père, ajouté à une vraie volonté de mise en avant du travail de ces artistes auprès des collectionneurs acheteurs internationaux.

Et puis, nous avons obtenus de nombreux résultats qui prouvent notre implication permanente.

Comme en 2015, ces deux tableaux de Sanyu qui ont été adjugés chacun respectivement 4 millions d'euros. Je vous rappelle que nous ne connaissions pas leurs propriétaires trois mois avant la vente. Eux par contre suivaient toutes nos ventes, ils nous étudiaient. Ils nous ont choisi personnellement, ils se sentaient en confiance.

À gauche: Sanyu, Deux gros hortensias roses, dans un vase blanc, février 1931. Adjugé 4 080 000€ le 2 juin 2015 Sanyu, Fleurs dans un vase portant une inscription, années 1930. Adjugé 4 080 000€ le 2 juin 2015 À gauche: Sanyu, Deux gros hortensias roses, dans un vase blanc, février 1931. Adjugé 4 080 000€ le 2 juin 2015
Sanyu, Fleurs dans un vase portant une inscription, années 1930. Adjugé 4 080 000€ le 2 juin 2015

Concernant l’ouverture que j’ai créée vers l’Asie, j’organise quatre ventes par an qui sont des rendez-vous réguliers pour les acheteurs.

Je travaille avec une jeune femme chinoise qui transmet toutes les informations en chinois, cela fait tomber toutes les frontières. Je communique grâce à elle efficacement et en toute transparence avec ces grands collectionneurs qui sont donc tout à fait à l’aise, malgré la distance. Ils enchérissent dans leur langue natale…

Parlez-nous d'un de vos coups de coeur. 

Lors de la dernière vente de décembre, nous avons présenté une très belle œuvre réalisée par Le Pho à son retour d’un voyage en Italie à la fin des années 1930.

La position de profil de la jeune fille, inspirée des portraits de la Rennaissance, est inhabituelle. Offert par Monsieur Romanet à une aïeule du vendeur, cette peinture est un remarquable témoignage du talent de Le Pho. Je suis très contente d’avoir pu m’occuper de sa vente.

Le Pho, Le peigne blanc Encre et couleur sur soie, signée et marquée du cachet en bas à droite, titrée et numérotée au dos 33.5 x 24 cm Adjugé 229 500 € le 16 décembre 2016 Le Pho, Le peigne blanc
Encre et couleur sur soie, signée et marquée du cachet en bas à droite, titrée et numérotée au dos
33.5 x 24 cm
Adjugé 229 500 € frais inclus le 16 décembre 2016

Et puis il y a aussi cette toile de Wang Yancheng, artiste qui vit aujourd’hui entre la France et la Chine, et pour laquelle je suis heureuse d’avoir obtenu le record mondial pour une œuvre de cette date d’exécution et le record français pour l’artiste. Il s’agit d’un artiste de grand talent qui nous réserve encore de belles surprises…

Wang Yancheng, Kunlun Shan, 2009, Huile sur toile, signée et datée en bas à droite Adjugé 255 000 € frais inclus le 26 octobre 2015 Wang Yancheng, Kunlun Shan, 2009, Huile sur toile, signée et datée en bas à droite
Adjugé 255 000 € frais inclus le 26 octobre 2015

Pouvez-vous nous révéler en exclusivité quelques oeuvres de votre prochaine vente? 

La prochaine vente aura lieu le 27 mars. Je peux déjà vous annoncer les belles signatures de Sanyu, Mai Trung-Thu, le Pho et Le Van De qui figurent parmi celles des œuvres récemment confiées. Cette vente devrait marquer la tendance pour l’année 2017 et les collectionneurs attendent de découvrir le catalogue qui paraitra aux environs du 10 mars. Je suis consultée en ce moment chaque jour pour des expertises en vue d’insertion à la vente.

À gauche: Sanyu (1901-1966), Jeune femme. Encre sur papier, 42.5 x 25.5 cm Au centre: Mai Trung Thu (1906-1980). Jeune fille agenouillée, Encre et couleurs sur soie, 25.6 x 13.5 cm À droite: Le Van De (1906-1966), Maternité, 1938. Encre et couleurs sur soie, 56 cm x 37.5 cm À gauche: Sanyu (1901-1966), Jeune femme. Encre sur papier, 42.5 x 25.5 cm
Au centre: Mai Trung Thu (1906-1980). Jeune fille agenouillée, Encre et couleurs sur soie, 25.6 x 13.5 cm
À droite: Le Van De (1906-1966), Maternité, 1938. Encre et couleurs sur soie, 56 cm x 37.5 cm

Plus d'informations à venir sur www.aguttes.com.

En attendant, retrouvez sur Barnebys tous les lots des prochaines ventes d'Aguttes.

Commentaires