Pour sa prochaine édition qui aura lieu du 21 au 29 janvier 2017 à Tour & Taxis (Bruxelles), la BRAFA (Brussels Art Fair) réunira 132 galeries et marchands d’art originaires de 16 pays différents.

Galerie Bernard Dulon, BRAFA 2016 © EMMANUEL CROOŸ Galerie Bernard Dulon, BRAFA 2016
© EMMANUEL CROOŸ

Parmi eux, on compte de nombreux fidèles à l'évènement - La Pendulerie, Claes Gallery -, des satisfaits qui reviennent - Pierre Segoura, Galerie Alexis Pentcheff- et 13 nouveaux participants -dont la Galerie de la Béraudière, Patrick De Brock, Rodolphe Janssen, ou Omer Tiroche. Un chiffre stable par rapport à l'édition antérieure.

L'année dernière, la foire avait attiré plus de 58 000 visiteurs, établissant un nouveau record de fréquentation.

BRAFA 2016 © EMMANUEL CROOŸ BRAFA 2016
© EMMANUEL CROOŸ

Au fil des années, ce salon s'est inscrit avec brio dans l'agenda culturel de galeries de renoms et de collectionneurs de poids.

Les organisateurs n'ont pas la folie des grandeurs, leur ambition réside plutôt dans la qualité des oeuvres présentées, la fidélité des participants et la passion des collectionneurs.

Le Comité de direction de la BRAFA, 2016 © EMMANUEL CROOŸ Le Comité de direction de la BRAFA, 2016
© EMMANUEL CROOŸ

"L’objectif (...) n’étant pas de faire plus mais de faire mieux, il ne s’agira pas d’égaler ni de dépasser ce record, mais d’améliorer encore la qualité globale de la manifestation et ce, à plusieurs niveaux" peut-on lire dans leur communiqué de presse.

La foire s'est donc lancé plusieurs défis, dont l'un d'entre eux concerne sa stratégie digitale. La BRAFA a en effet refondu entièrement son site internet pour en faciliter la navigation. Informations pratique, presse, visuels des exposants...l'information est dorénavant à portée de main, et ce dans six langues différentes.

La BRAFA est également l'une des premières foires à avoir répondu présent au projet du nouveau nom de domaine .ART.

On site, la foire ajoutera une dimension curatoriale à l'évènement en plaçant quatre œuvres de l'artiste cinétique Julio Le Parc dans des endroits stratégiques de la foire. Le programme VIP du salon sera également affiné, proposant aux visiteurs étrangers tout un parcours culturel au sein de la ville de Bruxelles.

BRAFA 2016 © EMMANUEL CROOŸ BRAFA 2016
© EMMANUEL CROOŸ

Enfin, c'est cette année la Fondation Roi Baudouin qui assumera la programmation du cycle de conférences quotidiennes BRAFA Art Talks dans le cadre du 30ème anniversaire de son Fonds du Patrimoine.

Au fil des ans, la BRAFA affine donc son offre et ses services, s'inscrivant dans le top 10 des foires qui font le marché de l'art international.

Si la clientèle de cette foire reste en grande majorité européenne, elle n'en est pas moins importante dans l'agenda des galeries qui compte beaucoup sur ce rendez-vous pour aller à la rencontre de collectionneurs traditionnels prêts à mettre le prix pour se faire plaisir.

En ces temps difficiles, les galeries sont conscientes du potentiel que représentent ces acheteurs. Pour satisfaire cette demande exigeante, elles n'hésitent pas à conserver leurs meilleures oeuvres pour l'occasion, contribuant à faire de la BRAFA un évènement de grande qualité.

BRAFA 2016 © EMMANUEL CROOŸ BRAFA 2016
© EMMANUEL CROOŸ

Cette année, les galeries abordent donc cette 62e édition sereinement, rassurées de constater que la BRAFA résiste aux fluctuations du marché.

BRAFA – Brussels Art Fair - du 21 au 29 janvier 2017 - Tour & Taxis, Avenue du Port 86 C – 1000 Bruxelles. Plus d'informations sur www.brafa.art.

Suivez aussi BRAFA sur Twitter @BRAFA_Brussels, Facebook, Pinterest, Instagram et Youtube.

Commentaires