Le plasticien français Laurent Grasso n'en est pas à son coup d'essai. En 2005, il se passionnait déjà pour l'intime et l'unique et obtenait l'autorisation exclusive de filmer les obsèques du Pape Jean-Paul II.

Cette fois-ci, c'est l'Élysée et plus précisément le bureau présidentiel qu'il choisit d'immortaliser dans une vidéo de seize minutes.

Laurent Grasso sur le tournage d’"Élysée" Image: Laurent Grassot Studio Laurent Grasso sur le tournage d’"Élysée"
Image: Laurent Grassot Studio

En janvier 2016, profitant d'un déplacement présidentiel, Laurent Grasso et son équipe ont onze heures pour filmer le Salon Doré dans ses moindres détails. L'artiste plante deux caméras 35mm et filme cette pièce où se décide l'avenir de la Nation.

Laurent Grasso, Behind the scenes of Élysée (Film), 2016 Courtesy of Edouard Malingue Gallery Laurent Grasso, Behind the scenes of Élysée (Film), 2016
Courtesy of Edouard Malingue Gallery

Le tournage a lieu deux mois seulement après les attentats de Paris et l'Élysée est sous haute menace terroriste. Le Salon Doré est témoin de cette période trouble: on aperçoit sur le bureau présidentiel le discours présidentiel post-attentats annoté par Hollande ou encore la Une de Libération qui porte sur l’état d’urgence.

L'artiste Laurent Grasso n’entend pas en rester là. Il espère filmer prochainement le protocole d’un dîner officiel présidentiel. Plus fou encore, il rêve de réitérer l’exercice dans le bureau Ovale de la Maison Blanche. Reste à convaincre Donald Trump de l'intérêt artistique d'une telle vidéo. "J’ai obtenu des choses plus difficiles" commente Laurent Grasso.

"Élysée", de Laurent Grasso, du 7 au 14 janvier à la Galerie Perrotin, 10, impasse Saint-Claude, Paris 3e. Plus d'informations sur www.perrotin.com

Commentaires