Important mobilier, sculptures et objets d’art

Le 28 novembre prochain, ce ne sont pas moins de 280 trésors des arts décoratifs européens du XIVe au XIXe siècle qui passeront sous le marteau de Sotheby's à Paris.

Parmi les lots phares de la vente, une exceptionnelle paire de canapés de Nicolas Heurtaut (estimation: 600.000 – 1.000.000 €) saura retenir l'attention des plus grands amateurs de mobilier.

Exceptionnelle paire de canapés en coin de feu à châssis et à accotoir unique en noyer et hêtre sculptés et redorés à l’huile d’époque Louis XV, vers 1755, estampillée N. HEURTAUT Exceptionnelle paire de canapés en coin de feu à châssis et à accotoir unique en noyer et hêtre sculptés et redorés à l’huile d’époque Louis XV, vers 1755, estampillée N. HEURTAUT

Avec un seul accotoir et de forme dissymétrique, ces canapés sont un beau témoignage de l'expression du style rocaille à la fin des années 1750.

Deux rares bustes de la série des Saisons en faïence de Rouen du XVIIIe siècle et représentant Apollon et l’Hiver sont également à ne pas manquer.

Deux rares grands bustes de la série des Saisons en faïence de Rouen du XVIIIème siècle, vers 1730 Deux rares grands bustes de la série des Saisons en faïence de Rouen du XVIIIème siècle, vers 1730

D'une grande rareté, le musée du Louvre possède quatre bustes d’une autre série qualifiée par le conservateur et historien de l'art Daniel Alcouffe de "chefs-d’œuvre de la faïence de Rouen et un des chefs-d’œuvre des collections du Louvre". 

Enfin, coup de coeur pour un fauteuil d'époque Louis XV en hêtre, dont le dossier atypique en forme de coeur surprendra plus d'un amateur. Cette échancrure, qui permettait la mise en place de perruques, était rarement apposé à ce type de meuble, ce qui le rend d'autant plus rare et unique aux yeux des collectionneurs.

Rare fauteuil à coiffer en hêtre sculpté d'époque Louis XV, vers 1750 Rare fauteuil à coiffer en hêtre sculpté d'époque Louis XV, vers 1750

La vente aura lieu le 28 novembre à 10h30 et 14h. L'exposition publique se tiendra du 25 au 27 novembre 2016 chez Sotheby's à Paris. Plus d'informations sur www.sothebys.com.

Trésors de la prestigieuse Collection Qizilbash

Cet ensemble de neuf lots est considéré comme l’une des collections d’objets d’art des XVIIe et XVIIIe siècles européens les plus exceptionnelles au monde. Le couple Hossein et Mariam Qizilbash l'a constituée pendant des années avec le plus grand soin et un goût avisé des belles choses.

Les objets qui composent cette collection sont très variés mais tous de qualité exceptionnelle. Chaque corps de métier -orfèvre, bronzier, joaillier, marchand-mercier, etc.- est représenté par les productions les plus abouties, les plus rares, les plus précieuses.

Parmi les neuf objets qui composeront la vente, une garniture composée de trois pots-pourris en porcelaine de Chine bleu céleste d'époque Kangxi (1662-1722) à monture de bronze doré d'époque Louis XV (estimation 1.000.000 – 2.000.000 €) est sans conteste de qualité muséale.

Garniture composée de trois pots-pourris en porcelaine de Chine bleu céleste d'époque Kangxi (1662-1722) à monture de bronze doré d'époque Louis XV, vers 1765 -1770 Garniture composée de trois pots-pourris en porcelaine de Chine bleu céleste d'époque Kangxi (1662-1722) à monture de bronze doré d'époque Louis XV, vers 1765 -1770

Ce type de porcelaine est extrêmement rare. Il a été développé par le marchand-mercier Juilliot et était particulièrement apprécié de la reine Marie-Antoinette qui possédait plusieurs objets de cette porcelaine bleu céleste montés en bronze doré.

Fait exceptionnel, la Collection Qizilbash présente également pas moins de trois pièces en piqué.

Les piqués sont des objets d'art présentant un décor formé d’incrustations d’or ou d’argent généralement associées à de la nacre. Cette technique nécessite des matériaux nobles et beaucoup de précision dans le travail. Elle symbolise parfaitement l’œuvre d’art totale telle qu’on la concevait au XVIIIe siècle en Europe.

Aiguière et son bassin en piqué d’écaille incrustée d’or et de nacre, Naples, première moitié du XVIIIe siècle Aiguière et son bassin en piqué d’écaille incrustée d’or et de nacre, Naples, première moitié du XVIIIe siècle

La vente aura lieu le 28 novembre à 19h. L'exposition publique se tiendra du 24 au 27 novembre 2016 chez Sotheby's à Paris. Plus d'informations sur www.sothebys.com.

Importante orfèvrerie européenne

Le 29 novembre prochain, Sotheby's présentera dans sa salle de ventes parisienne un ensemble de 150 pièces d’orfèvrerie principalement européennes du XVIIe au XXe siècle. La vente présentera une vingtaine de théières et cafetières de différentes époques et de différents styles.

Rare théière en vermeil par Marie-Joseph-Gabriel Genu, Paris, 1798-1809 Rare théière en vermeil par Marie-Joseph-Gabriel Genu, Paris, 1798-1809

Cette atypique théière en vermeil du début du XIXe siècles possède une anse en forme d'aile et une prise de couvercle en forme de tête d'égyptienne.  Conservée dans la collection David-Weill jusqu’en 1972, ce modèle est bel exemple du style retour d’Egypte.

Parmi les modèles d'exception qui composent la vente, une aiguière et son bassin rond en vermeil imaginée par Jean-Baptiste Claude Odiot a également su retenir notre attention.

Importante aiguière et son bassin rond en vermeil par Jean-Baptiste Claude Odiot, Paris, 1798-1809 Importante aiguière et son bassin rond en vermeil par Jean-Baptiste Claude Odiot, Paris, 1798-1809

Odiot, orfèvre attitré de la cour et de la famille de l’empereur Napoléon Ier, est réputé pour son travail d'une précision et d'un raffinement inégalés.

La vente aura lieu le 29 novembre à 10h30. L'exposition publique se tiendra du 25 au 27 novembre 2016 chez Sotheby's à Paris. Plus d'informations sur www.sothebys.com.

Commentaires