Exposition monumentale de Peter Knapp © SBE Off Planches Contact Exposition monumentale de Peter Knapp
© SBE Off Planches Contact

Pendant un mois, Deauville est ainsi mise à nu par les différents styles photographiques : le portrait, la fiction, la mode, l’architecture, la mise en scène, le paysage, le nu ou encore le reportage, ces regards croisés permettant ainsi de saisir les multiples visages d’une même ville.

Cette année, Deauville a ainsi donné carte blanche à sept photographes internationaux reconnus : Bernard Descamps, Joakim Eskildsen, Maia Flore, Laurence Leblanc, Patrick Tourneboeuf, Paolo Verzone et Anna Broujean ; et à un projet singulier mêlant photographie et architecture intitulé « Archisable ». Trois de ces projets étant présentés dans des lieux d’expositions dédiés et les cinq autres en plein air, de la plage aux nombreuses rues et places qui sillonnent la ville.

©Bernard Descamps, Deauville Travelling plage, Deauville 2016 ©Bernard Descamps, Deauville Travelling plage, Deauville 2016

Aux côtés de ces expositions de photographes renommés, le Festival Planche(s) Contact a également souhaité, dès sa première édition en 2010, donner une place significative à la photographie émergente en accompagnant dix étudiants issus des plus grandes écoles européennes de la photographie. Le Festival récompense à chaque édition deux d’entre eux par un prix et la remise d’une bourse qui finance leurs travaux.

La photographie amateur n’est pas non plus en reste puisque en parallèle de ces expositions professionnelles, le Festival a aussi créé un « off » composé, pour cette 6e édition, de dix-sept expositions rassemblant les clichés de photographes vivant en Normandie. Ce Festival « Off » se clôture d’ailleurs par le concours de la 25e heure qui invite tous les photographes en herbe à se confronter à une commande.

©Vincent Marcq, concours étudiant, 2016 ©Vincent Marcq, concours étudiant, 2016

Par la multiplicité de ces approches et l’étendue des styles photographiques présentés, le Festival Planche(s) Contact s’affirme aujourd’hui, après 7 ans d’existence, comme un rendez-vous unique et majeur dans le paysage photographique français. C’est à découvrir jusqu’au 27 novembre…

© Maia Flore, « L’enchantement va de soi », Deauville, 2016 – Agence VU’ © Maia Flore, « L’enchantement va de soi », Deauville, 2016 – Agence VU’

© Laurence Leblanc, 2016 © Laurence Leblanc, 2016

Plus d'informations sur www.deauville.fr/festival-planches-contact

Commentaires