Les pendules "mystérieuses" sont prénommées ainsi pour leur mécanisme invisible et leurs aiguilles qui semblent flotter dans l’espace.

Elles ont été imaginées par Louis Cartier et le maître horloger Maurice Couët alors à peine âgé de 18 ans. Dès 1911, il deviendra le fournisseur exclusif de la maison Cartier et s'inspirera directement du célèbre prestidigitateur Jean Eugène Robert-Houdin né en 1805 et simultanément illusionniste, fabricant d’automates et horloger.

En 1912, Maurice Couët invente la toute première pendule mystérieuse baptisée modèle A. Mais c'est en 1920 qu'il innove encore en collaboration avec Cartier avec la mise au point de la pendule à un seul axe central (contrairement au modèle A dont les disques sont actionnés par deux axes situés de chaque côté de la base).

Pendule mystérieuse Cartier, vers 1920 Image: courtesy Mallié-Arcelin Pendule mystérieuse Cartier, vers 1920
Image: courtesy Mallié-Arcelin

Ce seul axe central permet de grandes innovations esthétiques, comme l'introduction d'une citrine centrale, production rare chez Cartier, les disques actionnant les aiguilles étant généralement en quartz ou cristal de roche.

Détail de la pendule Cartier, vers 1920 Image: courtesy Mallié-Arcelin Détail de la pendule Cartier, vers 1920
Image: courtesy Mallié-Arcelin

La production de ce modèle de pendule mystérieuse a duré environ un an, faisant de cet objet une pièce unique.

La pendule ici présentée provient de Luz Bringas, philanthrope mexicaine des années 20 qui a légué cette pièce unique à l’homme politique mexicain José Yves Limantour en remerciement de son aide à fonder la "Fundacion Luz Bringas" dédiée à l’éducation.

José Yves Limantour José Yves Limantour

La pièce restera dans la famille, passant aux mains de la famille de Yturbe, apparentée aux collectionneurs Carlos et Charles de Besteigui qui ont fait décorer leurs hôtels parisiens par le peintre russe Alexandre Sérébriakov.

La pendule Cartier dans un intérieur parisien, sur la table basse à gauche Image: courtesy Mallié-Arcelin La pendule Cartier dans un intérieur parisien, sur la table basse à gauche
Image: courtesy Mallié-Arcelin

Détail de la pendule dans un intérieur parisien Image: courtesy Mallié-Arcelin Détail de la pendule dans un intérieur parisien
Image: courtesy Mallié-Arcelin

Présentée dans son écrin d’origine et datant du tout début de la production, cette pendule mystérieuse est aujourd'hui un rarissime témoignage du savoir-faire de la maison Cartier et de l'esprit d'innovation de grands horlogers français.

La pendule Cartier dans son écrin d'origine Image: courtesy Mallié-Arcelin La pendule Cartier dans son écrin d'origine
Image: courtesy Mallié-Arcelin

La collection de la maison Cartier comprend cinq modèles similaires et le musée des Arts Décoratifs de Paris conserve un exemplaire dit modèle "écran".

Cette pendule mystérieuse sera proposée lors d'une vente aux enchères tenue par Mallié-Arcelin le 19 novembre prochain. Elle est estimée par les experts entre 200 000 et 250 000 euros.

Retrouvez sur Barnebys l'ensemble du catalogue de la vente.

Commentaires