Depuis une quinzaine d'années, l'art africain connaît un engouement croissant sur le second marché.

D'après un rapport d'Art Media Agency, entre 2000 et 2014, près de la moitié (42,8 %) des lots proposés dans des ventes d'art tribal provenaient d’Afrique, générant ainsi 64,8 % des revenus du marché.

Image via The Curator's Eye Image via The Curator's Eye

La France est depuis les années 1960 un marché de choix pour ces arts premiers, ceci pouvant probablement s'expliquer par sa proximité géographique et historique avec l’Afrique.

Aujourd'hui, le phénomène s'est étendu à toute l'Europe et aux Etats-Unis et les Occidentaux se sont familiarisés avec ces différentes formes d’œuvres d’art.

Les grandes maisons de ventes internationales dédient aujourd'hui à l'art tribal, et particulièrement à l'art africain, de nombreuses ventes.

Figure Dogon, bois sculpté Dogon, Mali, circa 1700-1800 Estimation: 60 000 $ - 120 000 $ Figure Dogon, bois sculpté
Dogon, Mali, circa 1700-1800
Estimation: 60 000 $ - 120 000 $

C'est ce que propose ce mois de juillet la plateforme d'enchères en ligne The Curator's Eye, en partenariat avec des marchands et antiquaires internationaux, dont le poids lourd Berz Gallery of African Art. 

Masque représentant un lion (1910-1940) Chokwe ou Tribu Lovale, Angola, 1910-1940 Estimation: 2 500 $ - 6 500 $ Masque représentant un lion (1910-1940)
Chokwe ou Tribu Lovale, Angola, 1910-1940
Estimation: 2 500 $ - 6 500 $

Cette vente d'art africain se déroulera du 28 au 31 juillet et proposera des enchères exclusivement sans frais acheteurs.

Sculpture en bois représentant un poisson (1930-1950) Bamana/Bozo, Mali Estimation: 3 000 $ - 6 000 $ Sculpture en bois représentant un poisson (1930-1950)
Bamana/Bozo, Mali
Estimation: 3 000 $ - 6 000 $

Les objets présentés proviennent de différentes cultures africaines, datant principalement du XIX ou XXe siècle, avec des pièces de qualité muséale comme des objets abordables, le tout dans un large éventail de prix.

Cliquez ici pour retrouver l'ensemble du catalogue.

Commentaires