Ce n'est pas la première fois qu'Ai Weiwei recycle des gilets de sauvetage en oeuvre d'art. Déjà en février dernier à Berlin en février, il avait recouvert une salle de concert avec 4000 gilets de sauvetage utilisés par des migrants.

Les six colonnes de la salle de concert Konzerthaus, à Berlin, en février dernier. © AP Les six colonnes de la salle de concert Konzerthaus, à Berlin, en février dernier. © AP

Cet été, Ai Weiwei utilise une nouvelle fois des vestes de sauvetage, mais cette fois aux jardins du Belvédère, à Vienne, en Autriche.

L'installation F Lotus est composée de 1005 gilets de sauvetage de différentes couleurs tels des lotus géants.

L'installation « F Lotus » d'Ai Weiwei aux jardins du Belvédère, à Vienne, en Autriche Photo: Hans Klaus Techt/AFP/Getty Images L'installation « F Lotus » d'Ai Weiwei aux jardins du Belvédère, à Vienne, en Autriche
Photo: Hans Klaus Techt/AFP/Getty Images

L'installation des gilets en forme de lotus Image via itsnicethat.com L'installation des gilets en forme de lotus
Image via itsnicethat.com

L'artiste a expliqué que son installation rappelle les milliers de vestes de sauvetage abandonnées par les réfugiés syriens, irakiens et d'autres pays, qui transitent pour atteindre l'Europe, notamment par l'île de Lesbos, en Grèce.

Selon l'artiste, qui s'est déjà rendu plusieurs fois sur place, "ces équipements de couleurs, sur les plages et dans les décharges, forment comme un paysage".

L'artiste Ai Weiwei pose devant son installations « F Lotus » à Vienne Photo: Hans Klaus Techt/AFP/Getty Images L'artiste Ai Weiwei pose devant son installations « F Lotus » à Vienne
Photo: Hans Klaus Techt/AFP/Getty Images

C'est ainsi qu'il a eu l'idée de F Lotus, composée de 1005 gilets de sauvetage flottant sur 201 plateformes circulaires.

L'installation des gilets en forme de lotus Image via itsnicethat.com L'installation des gilets en forme de lotus
Image via itsnicethat.com

Depuis la crise des réfugiés en Europe, Ai Weiwei a multiplié les coups d'éclat pour attirer l'attention sur le sort de ces migrants. Il s'est parfois attiré les foudres du public, comme lors de sa maladroite reproduction de la photographie du corps sans vie du petit Aylan, qui avait bouleversé le monde entier.

Les visiteurs peuvent voir l'installation F Lotus depuis le mercredi 13 juillet dans les jardins du Belvédère, à Vienne.

Commentaires