On appelle les femmes qui inspirent les peintres dans leurs créations des "muses". Le terme a été inventé il y a des milliers d'années par les Grecs anciens.

L'image de la muse a bien changé depuis, mais elle continue d'exister dans tous les domaines des arts plastiques et visuels. Dans les poèmes, les chansons, les romans, films...mais aussi et surtout dans la peinture et la sculpture.

Les muses ont toutes en elle un parfum de mystère et l'éternelle question demeure: "Quel est votre secret?" Qu'est-ce-qui, en elles, a inspiré les grands artistes de ce monde? Il n'y a pas de réponse car, comme tout être humain, la muse est un individu avec une vie, une personnalité, un passé, un visage.

Sans chercher à fournir d'explications à ces couples artistiques, Barnebys vous propose de découvrir ci-dessous quelques exemples de fusions entre l'artiste et sa muse.

Simonetta Vespucci (1453-1476)

PIERO DI COSIMO (1462-1521) - Simonetta Vespucci Image via Wikipedia PIERO DI COSIMO (1462-1521) - Simonetta Vespucci
Image via Wikipedia

Notre première muse a vécu au début de la Renaissance, période artistique où l'on découvre la représentation artistique individuelle.

Simonetta Vespucci vient d'une famille aristocrate génoise. Elle épouse le cousin du célèbre navigateur Amerigo Vespucci et vit depuis Florence, où elle est rapidement saluée comme la plus belle femme de la ville. Sa beauté inspire de nombreux artistes de l'époque. Piero di Cosimo la peint comme Cléopâtre, Sandro Botticelli s'en inspire pour ses diverses madones et portraits mythologiques. Elle aurait également servi de modèle pour la Naissance de Vénus de Botticelli.

Fernande Olivier (1881-1966)

Fernande Olivier (1881-1966) Image via reallifeiselsewhere.blogspot.com Fernande Olivier (1881-1966)
Image via reallifeiselsewhere.blogspot.com

Pablo Picasso, au cours de sa vie mouvementée, s'inspire de nombreuses muses. Cependant, la brune Fernande Olivier l'a particulièrement marqué. Déjà, bien avant sa rencontre avec Picasso, Fernande -née Amélie Lang Olivier- travaille comme modèle pour divers artistes. Elle et l'artiste espagnol se rencontrent en 1904 à Paris, c'est le début d'une histoire d'amour.

Fernande Olivier est restée la partenaire et la muse de Picasso jusqu'en 1912. C'est aussi à cette période qu'on observe l'émergence du Cubisme. Picasso dépeint sa muse à plusieurs reprises dans ce style. Après que leurs chemins se séparent, Fernande Olivier a continué à travailler comme modèle puis en tant que professeur. Leurs années vécues ensemble sont décrites dans deux livres mémoires.

Jeanne Hébuterne (1898-1920)

AMEDEO MODIGLIANI (1884-1920) - Portrait de Jeanne Hébuterne, 1918 Image via redtreetimes.com AMEDEO MODIGLIANI (1884-1920) - Portrait de Jeanne Hébuterne, 1918
Image via redtreetimes.com

Amedeo Modigliani et Jeanne Hébuterne ont eu une relation artiste-muse des plus touchantes et tragiques. Jeanne Hébuterne est étudiante en art à Paris lorsqu'elle rencontre Modigliani, de quatorze ans son aîné. Ils tombent amoureux et emménagent ensemble. En 1918, ils ont ensemble une fille illégitime.

Modigliani peint sa maîtresse à plusieurs reprises. Jeanne brille sur ces portraits d'une grande paix et d'une belle sensibilité. Malgré leur amour, la vie de l'artiste est marquée par l'alcool et la drogue. Alors que Jeanne est à nouveau enceinte, le mariage est enfin prévu. Mais le 24 janvier 1920 Modigliani meurt d'une méningite tuberculeuse. Le lendemain de la mort de l'homme qu'elle aimait, Jeanne Hébuterne se suicide.

Berthe Morisot (1841-1895)

ÉDOUARD MANET (1832-1883) - Portrait von Berthe Morisot, 1870 Image via artvent-artventures.blogspot.com ÉDOUARD MANET (1832-1883) - Portrait von Berthe Morisot, 1870
Image via artvent-artventures.blogspot.com

Berthe Morisot a un destin tout à fait différent. Issue de la classe moyenne supérieure, elle devient elle-même l'une des premières grandes artistes femmes reconnues. Elle doit son inspiration au peintre impressionniste Édouard Manet qui la peint douze fois entre 1868 et 1874. À l'époque, il est rare pour une jeune femme de poser pour des oeuvres qui ne sont pas commissionnées. Morisot et Manet, bien que très proches, ne sont pas en couple. En effet, Edouard Manet était déjà marié et Berthe Morisot épousera le frère de Manet, devenant sa belle-soeur.

Edie Sedgwick (1943-1971)

Edie Sedgwick et Andy Warhol Image via agnautacouture.com Edie Sedgwick et Andy Warhol
Image via agnautacouture.com

Entre Edie Segdwick et le maître du Pop Art Andy Warhol, c'est une vraie relation d'artiste à sa muse qui a eu lieu. Edie a 21 ans quand elle rencontre Warhol en 1965 à New York. Warhol est tellement fasciné qu'il la prend sous son aile et la déclare au public comme sa muse et son alter ego artistique. Sedgwick devient la star de certains films expérimentaux que Warhol tourne dans sa Factory.

La relation entre Warhol et Sedgwick se détériore rapidement. La jeune femme se sent mal traitée (elle ne reçoit pas d'argent pour ses rôles au cinéma). Elle se rapproche alors de Bob Dylan. La rupture définitive a lieu en 1966. La vie d'Edie Sedgwick est ensuite marquée par différents projets artistiques et malheureusement une grosse addiction à la drogue, qui conduira à sa mort prématurée à l'âge de 28 ans.

Saskia van Uylenburgh (1612-1642)

REMBRANDT VAN RIJN (1606-1669) - Portrait de Saskia van Uylenburgh, ca. 1633 Image via klp.pl REMBRANDT VAN RIJN (1606-1669) - Portrait de Saskia van Uylenburgh, ca. 1633
Image via klp.pl

Nous arrivons maintenant à deux exemples dans lesquels la muse est la femme de l'artiste.

En tant que représentant de la période baroque, on retrouve Saskia van Uylenburgh, l'épouse du grand peintre hollandais Rembrandt van Rijn. Saskia est issue d'une famille patricienne très riche. Elle épouse un homme à la situation bien plus modeste et ceci témoigne du caractère fort de l'amour qu'elle porte à Rembrandt.

Elle a particulièrement fasciné Rembrant, elle est présente sur de nombreux modèle de dessins et peintures, tels que la déesse romaine du printemps Flora. Ils ont eu ensemble quatre enfants, dont trois sont morts très jeunes. Saskia meurt également prématurément, alors qu'elle n'a pas trente ans. L'art de Rembrandt est fortement diminué après sa mort.

Gala Éluard Dalí (1894-1982)

Gala et Salvador Dalí Image via thedali.org Gala et Salvador Dalí
Image via thedali.org

Enfin, nous arrivons à une femme qui a été la muse de plusieurs artistes, mais surtout celle de Salvador Dali. Née en Russie, Jelena Dmitryevna Djakonowa se donne le nom de Gala. En Suisse, elle rencontre le poète surréaliste Paul Éluard. En 1917, ils se marient et jouent un rôle important dans l'avant-garde artistique. Au début des années 1920, le couple Eluard rencontre le peintre Max Ernst. Gala et Ernst tombent amoureux, c'est le début d'un triangle amoureux qui durera deux ans et Max Ernst peint Gala à plusieurs reprises.

Lorsque Gala et Salvador Dalí tombent amoureux en 1929 est tombé en amour et emménagé ensemble à Paris, le divorce a des conséquences profondes sur Paul Éluard qui reste amoureux de Gala jusqu'en 1952. Gala et Dali se marient en 1934. Elle est pour Dali non seulement un modèle pour ses peintures et ses sculptures mais également une aide dans la commercialisation de ses œuvres.

Gala est au centre de la vie de Dalí. Et ceci est toujours le cas lorsqu'en 1965 Amanda Lear devient la nouvelle muse de Dalí. Gala accepte cette nouvelle situation et est même été heureuse qu'il y ait quelqu'un qui pour accompagner Dalí en public, alors qu'elle même a déjà 70 ans. Mais en privé, Amanda Lear ne remplacera jamais Gala. Quand Dalí tombe gravement malade, Gala le soignera avec dévouement.

Aussi différentes que soient ces histoires, les muses ont toutes une chose en commun: elles ont inspiré leurs artistes pour les pousser au plus haut de leurs créations.

Commentaires