Yves Klein, né en 1928 et mort brutalement en 1962, est un artiste français considéré comme l'un des plus importants protagonistes de l'avant-garde artistique d'après-guerre.

Alors qu'il est né dans une famille d'artistes, il fait des études pour devenir officier de la marine marchande. Grand fan de judo, il passe un séjour au Japon et crée en France en 1955 sa propre école qu'il ferme l'année suivante pour raisons financières.

Yves Klein dans son atelier, Paris, 1961 Image: René Burri/Magnum Photos Yves Klein dans son atelier, Paris, 1961
Image: René Burri/Magnum Photos

Ce n'est qu'à la fin des années 1940 que Klein commence à peindre des monochromes. En 1956, il élabore la formule de l'International Klein Blue (IKB), un bleu outremer foncé qu'il considère comme "la plus parfaite expression du bleu". En 1957, il entame sa série de sculptures-éponges. A l'origine, les éponges sont pour Klein un moyen d'appliquer la couleur sur le support par imprégnation en évitant le tracé du pinceau. La découverte de "la beauté du bleu dans l'éponge" qui redouble l'intensité du pigment le conduit à l'utiliser comme "matière première".

 "L’arbre", Yves Klein, 1962 Pigment pur et résine synthétique sur éponge et plâtre © Georges Meguerditchian - Centre Pompidou, MNAM-CCI (diffusion RMN)
"L’arbre", Yves Klein, 1962
Pigment pur et résine synthétique sur éponge et plâtre
© Georges Meguerditchian - Centre Pompidou, MNAM-CCI (diffusion RMN)

Après plusieurs expositions à Paris et à Milan, Klein devient un artiste de renommée mondiale. Avec Arman et Pierre Restany, il est à l'origine du Nouveau Réalisme.

Il expérimente ensuite plusieurs techniques, notamment celle des "pinceaux vivants". Lors de performances publiques, des modèles vivants enduits de peinture s'appliquent directement sur la toile pour créer l'oeuvre. Avant-gardiste à l'extrême, il est à l'origine de l'art de la performance.

Réalisation d’une Anthropométrie rue Campagne-Première, Paris, 1960 Image via pileface.com Réalisation d’une Anthropométrie rue Campagne-Première, Paris, 1960
Image via pileface.com

Début 1961, Klein cherche à imprimer les traces du feu sur différents supports et commence ainsi une série de "peintures de feu".

Entre 1955 et 1962, Yves Klein réalise la totalité de son œuvre, riche de plus de mille pièces. Le 6 juin 1962, à l'âge de 34 ans, il meurt subitement d'une crise cardiaque.

En seulement 34 ans de vie, Yves Klein aura révolutionné l'avant-garde du XXe siècle en passant par le monochrome, le Body-art, l’Art conceptuel et la dématérialisation de l’œuvre d’art.

Aujourd'hui, Yves Klein est l'un des artistes d'après-guerre les plus cotés du marché. Ses oeuvres atteignent des records aux enchères, comme le 8 mai 2012 chez Christie's, où l'une des ses toiles de feu, FC1 (Fire Color 1), est adjugée 33 200 000 d'euros.

Yves Klein (1928-1962) FC1 (Fire Color 1) Image via Christie's Yves Klein (1928-1962)
FC1 (Fire Color 1)
Image via Christie's

La galerie Gagosian de Londres lui dédie actuellement une jolie exposition, dans laquelle son travail autour du corps et mis en parallèle avec les oeuvres de Giacometti. A voir absolument.

Commentaires