Donald Trump, candidat milliardaire à l'élection américaine, n'a pas dû apprécier la représentation qu'a faite de lui l'artiste Illma Gore. Son tableau montre l'aspirant à la Maison Blanche dans son plus simple appareil, tel que l'artiste se l'imagine, c'est-à-dire peu viril et affublé d'un micropénis.

Donald Trump vu par Ilma Gore Image via Artlyst Donald Trump vu par Ilma Gore
Image via Artlyst

L'artiste a expliqué que l'œuvre est censée "provoquer une réflexion, bonne ou mauvaise, sur l'importance que nous portons à notre apparence physique, et plus particulièrement à nos parties génitales". Mais rien n'y a fait, malgré ses explications et justifications, l'oeuvre a été censurée aux Etats-Unis et l'artiste poursuivie en justice pour sa représentation "consternante" du multimillionnaire.

Ilma Gore a même affirmé avoir reçu plusieurs menaces de mort des partisans de Trump. L'image a également été bannie de Facebook et Twitter. Dans une interview à ITV London, Illma Gore partage son incompréhension de ne pouvoir exposer son oeuvre dans son pays. "Comment puis-je être bannie alors que Trump peut encore être présent sur Facebook et partager ses folles remarques ?" s'est-elle insurgée.

L'oeuvre “Make America Great Again” est en ce moment exposée à la Maddox Gallery de Londres Photo : NIKLAS HALLE'N/AFP/Getty Images) L'oeuvre “Make America Great Again” est en ce moment exposée à la Maddox Gallery de Londres
Photo : NIKLAS HALLE'N/AFP/Getty Images)

Malgré ces vives critiques, Illma Gore a trouvé refuge à Londres, à la Maddox Gallery, où l’œuvre est mise en vente pour 1 million de livres. "Il semble que le Royaume-Uni ait un véritable goût pour l'art et suffisamment de recul pour reconnaître l'idée qui est derrière", a déclaré l'artiste.

Le compte Instagram de l'artiste de 24 ans Illma Gore Image via Instagram Le compte Instagram de l'artiste de 24 ans Illma Gore
Image via Instagram

Le directeur de la galerie James Nicholls a qualifié la peinture de "contestée et intéressante. (...) Certains peuvent s'en offenser mais d'autres verront l'humour dans le travail de Gore. La Maddox Gallery offre à chacun la chance de voir l'original et de se faire son propre avis." a-t-il commenté.

Mais, au delà des sourires esquissés par les passants, qui désire réellement débourser un million de livres (1,8 million de dollars) pour admirer tous les jours dans son salon Donald Trump dans son plus simple appareil? A ce jour, la galerie n'a pas encore trouvé...

En attendant, l'artiste Illma Gore a confié au Daily News qu'une autre peinture représentant Donald Trump devrait être dévoilée cette semaine.

Commentaires