Fils d'un homme d'affaires espagnol, Fernando Zóbel de Ayala fait des études de médecine aux Philippines. Mais en 1942, une amyotrophie le cloue au lit pendant un an et c'est ainsi qu'il commence à s'intéresser au dessin et à la peinture.

En 1946, il quitte Manille pour étudier la Philosophie et les Lettres à l'Université de Harvard, tout en continuant à peindre. Zóbel retourne ensuite aux Philippines où ses peintures ont rapidement un impact significatif sur l'art moderne philippin. Il se lie d'amitié avec plusieurs artistes modernistes philippins pour qui il organise plusieurs expositions afin de pousser l'art moderne philippin sur le devant de la scène.

blog Fernando Zóbel
Image via Juntacofradiascuenca.es

En 1953, Zóbel tient sa première exposition personnelle à la Philippine Art Gallery. En 1954 il est exposé à la Swetzoff Gallery de Boston avant de s'inscrire à la Rhode Island School of Design. Pendant ses études, Zóbel découvre l'œuvre de Mark Rothko qui l'inspire à peindre sous une forme abstraite. Il retourne ensuite aux Philippines où il étudie l'art chinois et japonais ainsi que l'art de la calligraphie.

Directement inspirée de cet art, sa série Saetas est particulièrement connue. Zóbel utilise pour la première fois une seringue chirurgicale pour injecter des lignes fines de peinture sur ses toiles.

En 1966, avec ses amis Gustavo Torner et Gerardo Rueda, il fonde le musée d'art abstrait de Cuenca avec les œuvres que Zóbel avait rassemblées dans sa collection.

Zóbel a joué un rôle important dans les carrières de peintres modernistes espagnols comme Antonio Lorenzo, Eusebio Sempere, Martín Chirino López ou Antonio Saura. Pour sa contribution à l'art espagnol, en 1983, le roi Juan Carlos d'Espagne accorde à Zóbel la Médaille d'or du mérite des beaux-art.

En 2003, une rétrospective de l'œuvre de Zóbel a été présentée en Espagne, tandis qu'en 2006, il reçoit à titre posthume la Médaille du mérite par la présidente philippine Gloria Macapagal-Arroyo pour sa contribution aux arts. En mai 2008, son oeuvre intitulée Noche Clara se vend pour 116 000 euros chez Christie's à Hong Kong, un record pour une œuvre d'art des Philippines. Ce record a depuis lors été dépassé lorsque, en 2013, une oeuvre de Zóbel se vend chez Sotheby's pour 960 000 euros.

Retrouvez ici tous les résultats de Zóbel aux enchères. 

Fernando Zóbel Hot sun, cool fire, 1972 Fernando Zóbel
Hot sun, cool fire, 1972

Les 16 et 17 mars prochains, la vente de la maison espagnole Duran Subastas comprendra l'oeuvre Hot sun, cool fire de Zóbel. La pièce est signée et datée de mai 1972 et son prix de départ est de 27 500 euros. Retrouvez sur Barnebys tout le catalogue de la vente. 

Commentaires