Ces photographies - toutes en vente chez Leclere le 26 février prochain- dévoilent une partie de leur sujet tout en gardant une part de mystère.

Dès les années 1960, des photographes se lancent dans la photographie de l'intime à la limite du voyeurisme. Ils donneront naissance à une génération de jeunes photographes questionnant sans cesse sur l'identité et oubliant la vocation "objective" du médium.

L'appareil photographique devient dans leurs mains un carnet de notes du quotidien, un outil d'introspection, un journal intime.

The Hug, NYC, 1980 Nan Goldin The Hug, NYC, 1980
Nan Goldin

Les artiste présentés lors de la vente Leclere se sont servis de leur appareil photographique comme un moyen d'introspection, captant le quotidien le plus banal pour en laisser la libre interprétation au spectateur.

C'est toute la beauté de ces images: suggérer une vérité sans jamais l'affirmer.

La vente Leclere aura lieu le 26 février à 18h, 5 rue Vincent Courdouan, Marseille. 

Retrouvez tous les lots de Leclere sur Barnebys. 

Commentaires