La Gommeuse mise en vente par Sotheby's jeudi 5 novembre est un nu d'une artiste de cabaret peinte en 1901 alors que Picasso n'avait que 19 ans. Dès lors, la toile promettait déjà un beau résultat d'enchères.

Picasso "La Gommeuse" Image: Reuters Picasso
"La Gommeuse"
Image: Reuters

Mais, fait inédit, c'est le revers du tableau qui montre un ami de Picasso en lutin jaune, nu et urinant coiffé d'un turban rouge et blanc, qui fait de cette pièce une œuvre très rare.

"La gommeuse", l'envers.  © JEWEL SAMAD / AFP "La gommeuse", l'envers.
© JEWEL SAMAD / AFP

La seconde oeuvre, au dos du tableau "La gommeuse" de Picasso, visible ici dans le reflet du miroir Image: Reuters La seconde oeuvre, au dos du tableau "La gommeuse" de Picasso, visible ici dans le reflet du miroir
Image: Reuters

Cette vente est une très belle affaire pour le milliardaire américain Bill Koch, qui avait acheté l'œuvre 3 millions de dollars en 1984, ignorant totalement que le nu en cachait un autre.

C'est au cours de travaux de restauration en 2000 que la seconde peinture a été découverte. Le tableau avait alors été estimé à 60 millions de dollars. Hier, c'est finalement pour 67,45 millions de dollars que ce Picasso à deux faces s'est envolé.

Après des ventes record en mai dernier -Les Femmes d'Alger (version O) de Picasso avait été adjugé pour 179 millions de dollars, record du tableau le plus cher de l'histoire-, la saison d'automne des enchères à New York devrait apporter une nouvelle preuve de la vitalité du marché de l'art.

Commentaires