Cliquez sur l'image pour obtenir plus d'informations sur le lot. 

266

Cette table de salle à manger dite à «gorge» en chêne est signée Charlotte Perriand (1903-1999) et editée par Steph Simon.

Charlotte Perriand est une architecte et designer française. Aux côtés de Le Corbusier, Pierre Jeanneret et de Fernand Léger, elle incarna le combat des avant-gardes mené contre l'académisme et contre les conventions de l'art, de l'architecture, du décor et de l'équipement.

Comme le montre cette table de salle à manger, son art va à l'essentiel, sans jamais négliger le confort du corps. Ses oeuvres se situent à mi-chemin entre tradition et modernité.

505

Cette commode tombeau à moustaches en placage d'amourette est un autre de nos coups de coeur.

Elle possède une rare ornementation de bronzes ciselés et dorés, des chutes aux gueules de lion prolongées d'une composition de fleurs et fruits. Ses poignées tombantes aux dragons fantastiques, ses entrées de serrure aux masques féminins et à coquilles asymétriques, ainsi que ses moustaches à godrons et sabots d'enroulements d'acanthe font de cette commode une pièce de qualité muséale.

Le travail est parisien, d'époque Régence, et à rapprocher de la production de la dynastie des Lieutaud, installée dès 1710 dans l'enclos de Saint Jean de Latran.

549

Cette petite étagère d'angle de forme chantournée à trois plateaux en placage d'amarante date de l'époque Louis XV.

Elle possède une marque au fer BV sous couronne du Château de Bellevue et un numéro d'inventaire à l'encre n°96 correspondant au premier inventaire du mobilier dressé en 1763.

Brissonneau remercie M. François Caquelard pour son aimable et précieuse collaboration.

Screen Shot 2015-10-28 at 15.52.11

Ce meuble en placage de bois de rose s'ouvre en façade par deux portes vitrées encadrant une grande porte, elle-même décorée d'un panneau en laque de Coromandel. La porte centrale présente une scène de palais animée de nombreux personnages.

L'intérieur est garni de tablettes. L'ornementation de bronzes sur les chutes et les frises feuillagées dans la partie supérieure, ainsi que les moulures et les rosaces dans les angles du panneau central en font une pièce exceptionnelle.

La pièce est estampillée Sormani, XIXe siècle.

Cliquez ici pour retrouver tous les lots mis en vente par Brissonneau.

Commentaires