Les collections de Ben Michel -dont le goût se porte sur les armes françaises - et de Mel Flanagan - qui possède un impressionnant panel d'armes à feu européennes et américaines- risque d'enjouer les collectionneurs du monde entier.

Jack Lewis, le directeur du département Armes et Militaria chez Cowan's, commente à propos de cette vente: "Je n'ai jamais vu des pièces européennes d'une telle qualité. (...) il y a des pièces incroyables dans ces deux collections."

La vente débutera le 3 novembre avec la cession de la collection Ben Michel. Ben Michel est un avocat retraité du New Jersey, vétéran de l'armée américaine et ancien agent spécial en charge du contre-espionnage. Il est également l'ancien président de l'Association des Armes Anciennes du New Jersey. Enfin, il est membre de nombreux jurys à Richmond et Baltimore.

Cette vente est la deuxième importante vente aux enchères d'armes anciennes pour Ben Michel. En 2007, sa collection d'armes américaines avait été vendue par James D. Julia pour plus d'un million de dollars. Cette fois-ci, la spécialité de la collection est centrée sur les armes militaires françaises des années 1700 jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale.

Les armes françaises sont regroupées sous environ 350 lots: armes de poing, fusils, armes blanches et accessoires. Les principaux exemples comprennent un pistolet de 1855 à percussion réalisé à Saint-Etienne et qui est estimé entre 35 000 $ et 50 000 $.

blog Model 1855 Regulation General Staff Officer's Double-Barrel Percussion

En plus de ces armes à feu, de beaux modèles de casques français font partie de la vente. Parmi eux, un shako (casque pointu) d'un officier d'infanterie du 1er Empire estimé entre 30 000 $ et 35 000 $. Un autre shako d'une célèbre unité de la garde Napoléonienne devrait quant à lui atteindre entre 25 000 $ et 30 000 $.

La vente de la collection Mel Flanagan aura lieu le 4 novembre. Mel Flanagan est un vétéran de la marine qui a servi durant la Seconde Guerre mondiale à bord de l'USS Douglas H. Fox, qui a combattu contre les Japonais. Après la guerre, Flanagan a travaillé dans l'entreprise familiale. C'est à cette époque qu'il a commencé à collectionner les armes à feu, avec un intérêt particulier pour le tromblon. Il a également collectionné diverses armes à feu, épées, couteaux, poivrières, pistolets, poings américains et autres armes. Sa collection a attiré l'attention lorsque Flanagan a été invité à adhérer à la société américaine des collectionneurs d'armes en 1996. Il est aussi ancien président de l'Association des Collectionneurs du Colorado.

Lewis de chez Cowan's a commenté la collection: "Il n'y a jamais eu en vente une collection si variée".

blog (2) Rare Pair of English Brass Blunderbuss Flintlock Short Rifles by with Spring Bayonets, circa 1800

Une paire de pistolets à silex de la collection Flanagan, rares car équipés de baïonnettes de printemps, ont une estimation entre 7 000 $ et 14 000 $.

Cliquez ici pour retrouver Cowan's sur Barnebys.

Commentaires