Le maire de Venise Luigi Brugnaro a proposé le 9 octobre dernier une solution controversée pour régler les dettes de la ville qui s'élèvent à 60 millions d'euros. Il a suggéré de vendre des œuvres d'art de Gustave Klimt et Marc Chagall pour couvrir les dépenses de la cité des Doges.

Selon les rumeurs, il s'agirait entre autres de la Judith II (Salomé) de Gustav Klimt (1909) et du Rabbin de Vitebsk de Marc Chagall, chefs-d'œuvre conservés tous deux à la Ca' Pesaro, musée d'art moderne de Venise.

Judith II (Salome) de Gustav Klimt Image via klimt.com Judith II (Salome) de Gustav Klimt
Image via klimt.com

Marc Chagall Rabbin de Vitebsk, 1914 Image via wikiart.com Marc Chagall
Rabbin de Vitebsk, 1914
Image via wikiart.com

Le ministre de la Culture Dario Franceschini a rappelé que cela irait à l'encontre du Code du patrimoine.

Pour justifier cette decision, les conseillers du maire ont déclaré à Italy24: "Ces œuvres n'ont aucun lien avec les artistes et l'histoire de Venise." 

Aujourd'hui, Venise a besoin d'au moins 45 millions de dollars pour maintenir son parc immobilier et ses voies d'eau. Selon l'adjoint au maire en charge du budget, Michele Zuin, "nous avons seulement 227.000 dollars dans nos caisses pour préserver cet immense patrimoine."

Ceci s'ajoute aux dépenses engagées pour le projet Moise, visant à construire d'immenses digues mobiles permettant de lutter contre la montée des eaux. L'ancien maire de Venise, Giorgio Orsoni, avait été arrêté avec 34 autres fonctionnaires en 2014 pour avoir détourné 27 millions de dollars dans le cadre du projet.

La date et le lieu de vente d'œuvres d'art n'a pas été dévoilé et la liste complète des œuvres qui seront vendues est encore en cours de compilation. Avant que les tableaux soient mis à la vente, le maire continue à chercher des solutions alternatives qui lui éviteraient de vendre ces chefs d'oeuvres...

Commentaires