Aujourd'hui, tous les modèles de montres ont un point commun, une pièce maîtresse, un organe quasi invisible à l'oeil nu et pourtant que l'on pourrait nommer le coeur de la montre: le balancier spiral.

Innovation récente? Pas tout à fait! Retour au temps du règne de Louis XIV...

Louis XIV, Roi de France en costume de sacre Louis XIV, Roi de France en costume de sacre
Image via Wikipedia

Montre oignon une aiguille fin XVIIème, signée BARTHELEMY THYMONIER Image via anticstore.com Montre oignon une aiguille fin XVIIème, signée BARTHELEMY THYMONIER
Image via anticstore.com

A cette époque, l'horlogerie existe déjà depuis plusieurs siècles. Néanmoins, les montres restent encore réservées à une élite érudite et fortunée. De plus, la fonction de donner l'heure reste encore très aléatoire, variant de plusieurs demi-heures à plusieurs heures par jour.

L'horlogerie ne définit pas encore les jours comme nous les connaissons actuellement. Rien ne peut réellement définir des notions de durée. La population vit alors au rythme du soleil; le mode de vie, hérité du Moyen-Age, est archaïque.

Nous devons à Christiaan Huygens, physicien hollandais, une invention majeure dans l'histoire de l'horlogerie.

Christiaan Huygens Image via esa.int Christiaan Huygens
Image via esa.int

Pionnier du calcul moderne, Huygens reprit les travaux de Galilée et élabora les fondements de l'isochronisme. Un objet est isochrone lorsqu'il répond à des mouvements mécaniques constants. L'idée de Huygens est d'appliquer un spiral sur le balancier de la montre afin de contrôler précisément ses oscillations.

Dessin datant de 1675, décrivant le premier balancier-spiral de Huygens. Image via lp.savarieres.free.fr Dessin datant de 1675, décrivant le premier balancier-spiral de Huygens.
Image via lp.savarieres.free.fr

Vue de près d'un mécanisme d'horloge à ressort: on voit ici le balancier spiral et le mécanisme d'échappement à ancre Image via culturesciencesphysique.ens-lyon.fr Vue de près d'un mécanisme d'horloge à ressort: on voit ici le balancier spiral et le mécanisme d'échappement à ancre
Image via culturesciencesphysique.ens-lyon.fr

Le balancier d'une montre est l'organe qui contrôle la vitesse de rotation du rouage, c'est donc lui qui définit à quelle vitesse l'aiguille avance. Insérer un spiral isochrone (à mouvements réguliers) permet de contrôler les oscillations du balancier et ainsi la vitesse d'avancement de l'aiguille.

Ce dispositif permet d'enfin contrôler la vitesse du rouage, qui passe de plusieurs heures par jour de décalage à seulement quelques minutes. L'horlogerie devient précise et une aiguille des minutes est ajoutée. C'est la naissance de la lecture de l'heure que l'on connait aujourd'hui.

Image via lacotedesmontres.com Image via lacotedesmontres.com

Dès lors, les journées peuvent enfin être rythmées avec précision, et l'expression "combien de temps cela prendra" trouve ses racines. Le calcul précis du temps est capital car, déjà à l'époque, "le temps, c'est de l'argent". C'est ainsi en partie grâce à l'horlogerie que la société sort de son mode de vie moyen-âgeux.

Cette époque est une période charnière qui aboutira aux grandes inventions du XVIIIe siècle et à l'avènement de la Révolution Industrielle.

Bien que la technique et les matériaux se soient améliorés depuis, le principe du balancier spiral reste aujourd'hui inchangé.

Commentaires