Fornasetti entouré par La Stanza Metafisica en 1958 Crédit photo: milkmagazine.net Fornasetti posant dans La Stanza Metafisica en 1958
Crédit photo : milkmagazine.net

En 1958, Piero Fornasetti eut l'idée de créer une salle ornée de motifs blancs et noirs. La Stanza Metafisica (La Chambre Métaphysique) entoure le spectateur de 32 panneaux monochromes, style trompe-l'œil de la Renaissance, une période de fascination pour l'artiste. Les panneaux "surréalistes" dépeignent des portes, fenêtres, escaliers et échelles, des formes transférées par le biais de la lithographie. Il s'agit là d'un style individuel qui caractérise fortement l'approche artistique de Fornasetti.

Fornasetti a débuté sa carrière de peintre dans les années 30. Cependant, ce sont ses peintures graphiques et lithographies réalisées à partir des années 40 qui font de lui l'un des plus grands artistes du XXe siècle.

Gio Ponti, designer et architecte italien contemporain de ces années, fut l'un des premiers à remarquer le potentiel de Fornasetti après avoir vu les images graphiques de ce dernier sur des foulards en soie au Triennale de Milan en 1933. Par la suite, une belle entente et collaboration s'est mise en place et Ponti transposait alors les formes de Fornasetti sur ses propres meubles.

L'un des plus beaux exemples de cette collaboration est la vitrine Architettura, oeuvre originalement conçue par les deux artistes en 1951. Fabriquée par Ponti, elle est couverte de lithographies faites par Fornasetti. En ouvrant les portes de cette vitrine, nous découvrons la représentation d'un couloir soutenu par des colonnes d'inspiration classique qui semble disparaître au lointain. C'est une petite merveille de pièce de design théâtrale et symbolise la quintessence du design italien dont Fornasetti en est le pionnier. Le tout représente un splendide mélange entre un côté artisanal et une méthode de création plus mécanique et maniérée.

Architettura, qui s'est vendu €30 000 chez Sotheby's en 2008 Crédit photo: Sotheby's Architettura, vendue €30 000 chez Sotheby's en 2008
Crédit photo : Sotheby's

 

L'un des thèmes les plus récurrents dans l'œuvre de Fornasetti est la représentation de la chanteuse italienne Lina Cavalieri. Après avoir découvert une image de Cavalieri sur la couverture d'un vieux magazine de mode français du XIXe siècle, Fornasetti, alors envoûté par la demoiselle, utilisa son visage sur un éventail de ses oeuvres, dont la série Thèmes et Variations, une collection de 350 objets de design comprenant des assiettes, des presse-papiers et des bougeoirs pour n'en nommer que quelques-uns. À partir de 1952, il transposa le profil de la chanteuse sur des dossiers de chaise, des vases ou encore des coussins. Il créa ainsi des oeuvres icônes telles Lina à la Moustache et Lina coupée en deux, oeuvres témoignant de son imagination fantaisiste.

fornasetti 1

 

Aujourd'hui, les œuvres de Fornasetti sont reconnues comme marque internationale et commercialisées à outrance. Ses sujets emprunts de poésie, ses visages énigmatiques et lunaires déclinés en de multiples variation et issus d'un univers théâtralisé, ont été transposés sur toutes sortes d'objets et sont immédiatement reconnaissables. Emblème du design italien du milieu du XXe siècle, l'œuvre de Fornasetti a fait de l'ornement et la décoration son credo à une époque où règnait le modernisme. Ses lithographies et images graphiques ne cessent de nous fasciner et de nous faire rire. Elles ont influencé toute une génération de designers tel Philippe Sotch. L'exposition se terminera en juin au Musée des Art Décoratifs. Une exposition tout simplement incontournable !

Vous vous sentez inspirés ? Explorez l'œuvre de Fornasetti sur Barnebys en cliquant ici. 

 

Commentaires