L'artiste Shadi Alzaqzouq devant ses tableaux exposés au Parc de Dismaland Image via huffingtonpostmaghreb.com L'artiste Shadi Alzaqzouq devant ses tableaux exposés au Parc de Dismaland
Image via huffingtonpostmaghreb.com

Shadi Al Zaqzouq, artiste palestinien de 34 ans exposé au sein du bemusement park de Banksy, a décidé de recouvrir ses œuvres d'un drap sur lequel était inscrit, "R.I.P Gaza. Boycott Israel", après avoir appris que des artistes israéliens étaient exposés à ses côtés. L'un d'eux aurait servi dans l'Israel Defense Forces, rapporte al-Araby al Jadeed.

L'artiste Shadi Al Zaqzouq Image via alaraby.co.uk L'artiste Shadi Al Zaqzouq
Image via alaraby.co.uk

L'artiste s'est vite fait remercier par Holly Cushing, manager de Banksy, qui lui a demandé de quitter les lieux, estimant que sa protestation était "vraiment moche".

Shadi Al Zaqzouq a réagi dans la presse: "Cela m'a fâché de ne pas avoir été informé de leur présence et j'ai essayé de me plaindre auprès des organisateurs. (...) Je respecte tout ce que Banksy a fait, particulièrement à Gaza. Il a pendant longtemps été mon héros, et nous a donné beaucoup d'espoir. J'ai simplement essayé de lui faire passer un message — d'une manière qui correspond à Banksy — disant que je m'y opposais, puis on m'a dit que cela serait retiré. Je suis surpris"

Dismaland, parodie glaude de Disneyland, présente jusqu'au 27 septembre 18 oeuvres et attractions déroutantes. Parmi elles, le carrosse accidenté d'une Cendrillon morte sous les flashs des journalistes, des migrants flottant a la surface d'une piscine, ou encore un camion anti-émeutes utilisé durant le conflit en Irlande du Nord et transformé en toboggan pour enfants.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Dismaland. 

Commentaires