Image via lemonde.fr Image via lemonde.fr

Après deux mois de feuilleton rocambolesque et une course aux rumeurs toutes plus surréalistes les unes que les autres, c'est finalement l'artiste Jean-Marc Bustamante qui reprendra la tête des Beaux-arts de Paris. Il remplacera Nicolas Bourriaud, limogé subitement le 2 juillet dernier.

Après la polémique suscitée par Le Canard enchaîné, qui prédisait l'arrivée d'Eric de Chassey, directeur de la Villa Médicis, la ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin a sans doute voulu s'épargner un scandale.

Artiste reconnu (avec une œuvre située entre photographie, peinture et sculpture) et professeur à l'Ecole nationale supérieure des beaux arts de Paris et à l'Akademie der Bildenden Künste de Munich, Jean-Marc Bustamante a représenté la France à la Biennale de Venise de 2003 et dirige désormais le Festival international d'art de Toulouse. Il a déjà été candidat au poste de directeur des Beaux-arts en 2011.

Jean-Marc Bustamante Balbec, 2011 Image via galerie-graesslin.de Jean-Marc Bustamante
Balbec, 2011
Image via galerie-graesslin.de

"Qu'un artiste prenne la direction des Beaux-Arts, c'est un geste symbolique fort", se félicite le sculpteur Emmanuel Saulnier. "Jean-Marc a une réputation telle qu'elle peut fédérer des artistes de renom autour de lui. L'école en a besoin", ajoute Didier Semin, professeur à l'Ensba.

Rappelons que Jean-Marc Bustamante avait déjà fait parler de lui par des écrits discriminants sur la femme. Dans un entretien avec Christine Macel, conservateur au Centre Pompidou, il écrivait : "Oui, l'homme a besoin de conquérir des territoires, la femme trouve son territoire et elle y reste... ". Des propos qui suscitèrent la fureur d'une partie du milieu de l'art et lui valurent une chronique assassine de Marie Darrieussecq dans Libération.

On espère que la pensée de Jean-Marc Bustamante a fait du chemin depuis car l'Ecole des Beaux-arts de Paris, comme toutes les écoles d'art d'ailleurs, comprend une majorité de femmes.

Source: LeMonde.fr et lesinrocks.com

Commentaires