Suite à une analyse combinant les données d'Interpol, d'ARCA et d'Arma dei Carabinieri (force militaire italienne), La Chambre de Commerce a récemment révélé qu'en Italie, 55 œuvres d'art sont volées chaque jour, cumulant un total de 20 mille vols par an pour une valeur s’élevant à 9,3 millions d'euros. Ces données placent l’Italie en première position dans le classement mondial des vols d'œuvres d'art.

La bonne nouvelle c’est que « La Botte » est probablement le seul pays au monde qui propose le Master en « Crime International de l'Art et Protection du Patrimoine Artistique », organisé par l'ARCA (l'association pour la recherche sur les crimes du monde de l'art), qui fête cette année sa dixième édition.

Aujourd'hui Barnebys se penche sur l'histoire de six célèbres vols d'œuvres d'art qui ont eu lieu dans les musées de la péninsule et qui bien souvent, ont impliqué des oeuvres de grands maîtres italiens.

Portrait d'une femme, Gustav Kilmt

"Portrait d'une dame", Gustav Klimt. Image: Ansa Portrait d'une femme, Gustav Klimt, Image: Ansa

Le 22 février 1997, les propriétaires de la galerie Ricci Oddi de Piacenza découvrent que le tableau Portrait d'une femme, l'une des quatre œuvres créées par l'artiste entre 1916 et 1918, a été volée. Les investigations des forces de l’ordre, d'abord axées sur les employés de la galerie, étaient peine perdue. L'affaire revînt sur le devant de la scène en 2016 après la détection d'une trace d'ADN et d’une empreinte digitale sur le cadre (abandonné par les voleurs dans la galerie), qui avaient nourri les espoirs de retrouver la toile. Le mystère reste à ce jour non résolu.

Le Jardinier et l’Arlesiana de Van Gogh, Le Cabanon de Jourdan de Cézanne

Vincent Van Gogh, "Le jardinier" - Image: Wikipédia Le Jardinier, Vincent Van Gogh,  Image: Wikipédia

Le 19 mai 1998, un groupe de voleurs armés prend possession de la galerie nationale d'Art Moderne et Contemporain de Rome après sa fermeture. Une fois le personnel de surveillance immobilisé, le groupe a volé trois œuvres: le Jardinier et l'Arlesiana de Van Gogh ainsi que Le Cabanon de Jourdan de Cézanne. Après 48 jours, grâce aux interceptions téléphoniques, le groupe de huit personnes a été identifié et jugé.

Nativité avec les Saints Lorenzo et Francesco d'Assise, Caravage

"Nativité avec les saints Lorenzo et Francesco d'Assisi", Caravage - Image-: Wikipédia Nativité avec les Saints Lorenzo et Francesco d'Assise, Caravage, Image: Wikipédia

Faisant toujours partie de la liste des chefs-d'œuvre les plus recherchés au monde, la Nativité avec les Saints Lorenzo et François d’Assise est la seule œuvre créée par le Caravage lors de son séjour à Palerme. L'huile sur toile, qui mesure 268 x 197 centimètres, a été volée entre le 17 et le 18 octobre 1969 à l'Oratoire de Saint Laurent à Palerme et n'a jamais été retrouvée. Les traces suivies sont celles de la mafia sicilienne: de nombreux repentis ont, au fil des années, donné des indications (révélées fausses par la suite) sur l'endroit où se trouvait la peinture ou sur la façon dont elle avait été dérobée. La dernière piste date de 2018: le collaborateur de la justice Gaetano Grado a en effet déclaré que la toile avait été confiée à un antiquaire suisse pour être déclassée et vendue au marché noir.

La Joconde, Léonard de Vinci

"La Joconde", Léonard de Vinci - Image: www.leonardodavinci.net La Joconde, Léonard de Vinci, Image: www.leonardodavinci.net

La Joconde a été volée au Musée du Louvre lors d'une nuit de 1911. Le voleur était Vincenzo Peruggia, un décorateur issu de Dumenza, un village montagnard à la frontière de la Suisse. L'homme, qui avait émigré à Paris à la recherche d'un emploi, avait été engagé par une compagnie pour nettoyer les fenêtres du Louvre. Caché dans un placard et resté dans le musée après la fermeture, il avait volé le chef-d’oeuvre en douceur et s'était échappé par une porte latérale. Il a été découvert quelques années plus tard alors qu’il essayait de vendre la peinture aux Offices de Florence. Jugé par la Cour de Florence, il a été condamné à sept mois et huit jours de prison.

Les 17 œuvres volées au Musée de Castelvecchio

"Dame des Licémides", Peter Paul Rubens Dama delle Licnidi, Peter Paul Rubens, Image: Wikimedia commons

Le 19 novembre 2015, le Musée de Castelvecchio (Vérone) fut victime d'un vol de 17 peintures pour une valeur totale comprise entre 10 et 15 millions d'euros. Les voleurs sont entrés en action en un court laps de temps quand le musée était vide, et les alarmes n'avaient pas encore été activées - un coup qui prouva leur organisation impeccable et le fait que rien n’était improvisé. Les 17 œuvres volées comprenaient des œuvres du Tintoret, Rubens et Mantegna et ont été récupérées par la police des frontières ukrainienne en 2016.

Composition avec autoportrait, Giorgio De Chirico

Giorgio De Chirico, "Composition avec Autoportrait" - Image: Blog de l’arche Composition avec Autoportrait, Giorgio De Chirico, Image: Blog de l’arche

En novembre 2017, Composition avec Autoportrait a été volé au musée d'Art de Béziers. La valeur de l'œuvre créée par Giorgio de Chirico en 1926, est « inestimable » selon les experts, compte tenu de la notoriété de l'artiste et des chiffres très élevés que ses œuvres atteignent aux enchères. Le musée n'a malheureusement pas de caméras surveillance et il sera donc très difficile de récupérer la peinture.

Commentaires