2007

Mark Rothko, White Center (Yellow Pink and Lavender on Rose), 1950

Mark Rothko Mark Rothko (1903-1970), White Center (Yellow Pink and Lavender on Rose), 1950, huile sur toile.

Mark Rothko est un peintre considéré comme un représentant de l’expressionnisme abstrait américain, même si l’artiste lui-même refusait de soumettre son art à toute catégorisation. Sa pratique artistique évoluera vers ce que le critique Clément Greenberg définira comme le « Colorfield Painting », traduit par « peinture en champs de couleurs ». L’huile sur toile White Center fait partie d’une période décisive dans la carrière de l’artiste. Elle est réalisée en 1950, année cruciale où l’artiste parvint à établir son unité stylistique, qu’il gardera jusqu’à la fin de sa carrière.

White Center est l’une des plus grandes toiles de Rothko parmi les 16 œuvres peintes durant cette année décisive. Estimée entre 36 200 000 et 45 200 000 d’euros, White Center fut adjugée pour 65 900 000 euros en mai 2007, record pour un chef-d’œuvre de l’Art Abstrait.

2008

Francis Bacon, Triptych, 1976

Bacon Triptyque Francis Bacon (1909-1992), Triptych, 1976, huile et pastel sur toile en trois parties

Francis Bacon peintre figuratif anglo-irlandais, est connu pour son imagerie crue, culottée et parfois grotesque. Il déclare percevoir les images « en série » et a produit par la suite de nombreux diptyques et triptyques, souvent axés sur un seul sujet. Le Tryptich datant de 1976 passe sous le marteau pour 78 000 000 euros et représente sans doutes l’une des œuvres les plus importantes du corps de travail de Bacon. Il reste peu de triptyques de grande dimension entre les mains de collectionneurs privés. Celui-ci est reconnu par de nombreux critiques comme l’un des meilleurs de l’artiste, très énigmatique, ambitieux et empli d’une complexité allégorique.

2009

Andy Warhol, 200 One Dollar Bills, 1962

200 One Dollar Bills" by Andy Warhol is on display during a preview of Sotheby's impressionist and modern art sale in New York, October 30, 2009. AFP PHOTO/Emmanuel Dunand (Photo credit should read EMMANUEL DUNAND/AFP/Getty Images) Andy Warhol (1928-1987), 200 One Dollar Bills lors d'une exposition chez Sotheby's à New York. Photo AFP via Barnebys

Grand maître du Pop-Art, Andy Warhol se démarque par sa technique picturale et ses représentations singulières d’objets du quotidien. Il révolutionne l’Art Américain en dénonçant une société saturée par les médias et la consommation. 200 One Dollar Bills est un chef-d’œuvre faisant partie des premières sérigraphies de Warhol et témoigne de son importante contribution à l’histoire de l’art. Autrefois entre les mains des collectionneurs Robert et Ethel Scull (l’un des premiers couples connus à soutenir le mouvement Pop-Art), l’œuvre s’est vendue à 39 600 000 d’euros, record de l’année 2009.

2010

Pablo Picasso, Nude, Green Leaves and Bust, 1932

Pablo Picasso (1881-1973), Nude, Green Leaves and Bust, 1932, huile sur toile Pablo Picasso (1881-1973), Nude, Green Leaves and Bust, 1932, huile sur toile

En octobre 1931, Picasso célèbre son 50ème anniversaire, ce qui a pour effet de nourrir considérablement sa pratique artistique. Véritable challenge pour l’artiste, les 6 mois précédants cette date lui ont permit de révolutionner le monde de la sculpture et durant les 6 mois suivants, d'explorer le sujet de la femme assise. Ce Nude, Green Leaves and Bust fait partie d’une série durant laquelle Picasso illustre la beauté de sa maîtresse, Marie-Thérèse Walter, une jeune blonde dont il était éperdument amoureux. L’oeuvre bouscule les records de ventes de 2010 en atteignant les 96 300 000 d’euros.

2011

Clyfford Still, 1949-A-No. 1, 1949

Clyfford Still, 1949-A-No . 1, 1949, huile sur toile Clyfford Still (1904-1980), 1949-A-No.1, 1949, huile sur toile

Cette œuvre de Clyfford Still est adjugée pour un surprenant 55 800 000 euros au courant de l’année 2011. Still est un peintre d’après-guerre qui a contribué de façon considérable au monde de la peinture en développant une approche plastique très personnelle. Décrit comme le plus « anti-traditionnel » des Expressionnistes abstraits, Still est connu pour avoir dérivé vers l’art abstrait plus tôt que ses contemporains et pour avoir posé les bases du mouvement.

2012

Edvard Munch, Le Cri, 1895

Edvard Munch, The Scream, Signé E. Munch and dated 1895, pastel sur panneau, cadre original Edvard Munch (1863-1944), Le Cri, 1895, pastel sur panneau, cadre original

Tout le monde se souvient de l’annonce de la vente record de l’œuvre d’Edvard Munch en mai 2012, qui entre dans l’histoire avec une adjudication exceptionnelle de 108 000 000 d’euros. Le Cri est l’une des images les plus ancrées dans la mémoire collective et a été réinterprétée, réinventée, reproduite et référencée un nombre incalculable de fois au cours de l’histoire, au même titre que la Mona Lisa. Le Cri découle d'une série de Munch qui jouant avec les notions d’amour, d'anxiété et de mort.

2013

Francis Bacon, Three Studies of Lucian Freud, 1969

Francis Bacon (1909-1992), Three Studies of Lucian Freud, titré et daté '3 studies for portrait Lucian Freud 1969' Francis Bacon (1909-1992), Three Studies of Lucian Freud, titré et daté « 3 studies for portrait Lucian Freud 1969 »

En 2013, c’est une nouvelle fois Francis Bacon, avec Three Studies of Lucian Freud, qui fait des vagues en salles de ventes. Le triptyque se vend pour 129 000 000 d’euros et marque l’apogée de la relation que Bacon entretient avec Lucian Freud, qui est dépeint ici de manière très personnelle par l’artiste. C’est un portrait rare d’une figure emblématique de l’histoire qui représente l’une des plus célèbres amitiés et rivalités artistique du XXème siècle.

2014

Alberto Giacometti, Chariot, 1950-52

Alberto Giacometti, Chariot, sculpture Alberto Giacometti (1901-1966), Chariot, 1950-52

Chariot, sculpture en bronze patiné du célèbre Alberto Giacometti, décroche l’un des records en 2014 et trouve acquéreur pour 90 200 000 d’euros. Un chef-d’œuvre ancré d’une signification très personnelle à l’artiste et représentative de l’évolution de son univers plastique. L’image du chariot est apparue à Giacometti comme une « vision », un souvenir de son inconscient et provient, d’après l’artiste, de son séjour à l’hôpital de Bichat alors qu’il récupérait d’un accident.

2015

Pablo Picasso, Les Femmes d'Alger (Version 'O'), 1955

Pablo Picasso (1881-1973), Les femmes d'Alger (Version 'O'), 1955 Pablo Picasso (1881-1973), Les Femmes d'Alger (Version 'O'), 1955

Picasso apparaît pour la seconde fois dans notre sélection avec le chef-d’œuvre Les Femmes d’Alger (Version 0). L’œuvre, datée du 14 février 1955, fait partie d’une période où l’artiste avait atteint une grande maturité dans son expression plastique. Elle se vend en mai 2015 pour 162 000 000 d’euros et bat les records de ventes atteints jusqu’alors. Elle reste encore aujourd’hui l’une des œuvres les plus chères de l’histoire des enchères.

2016

Claude Monet, Meule, 1891

Claude Monet (1840-1926), Meule, 1891, signée et datée 'Claude Monet 91’, huile sur toile Claude Monet (1840-1926), Meule, 1891, huile sur toile

C’est Claude Monet qui détient le record de 2016 avec Meule, une œuvre qui témoigne d’une grande maîtrise des couleurs et l’une des plus expérimentales de l’artiste. Lors de la création d’une série réalisée sur le sujet des meules, Monet étudie le paysage en prenant plusieurs approches, il explore sa palette de couleurs en observant la vue depuis plusieurs angles et sous différentes lumières. Elle est adjugée 69 100 000 euros.

2017

Léonard de Vinci, Salvator Mundi, circa 1500

Leonard De Vinci (1452-1519), Salvator Mundi, circa 1500, huile sur panneau Léonard De Vinci (1452-1519), Salvator Mundi, circa 1500, huile sur panneau

En novembre 2017, la nouvelle tombe. Le record absolu des ventes aux enchères vient d’être pulvérisé et fait du Salvator Mundi l’œuvre la plus chère de l’histoire. Ce chef-d’œuvre de Léonard de Vinci est parmi les plus rares au monde et fut la première découverte d’une œuvre de De Vinci depuis 1909. Cette peinture représente la figure du Christ, le « Sauveur du Monde » levant les mains en signe de bénédiction. L'existence de l'œuvre était peu connue car elle était présumée détruite, jusqu’à sa redécouverte qui engendre une surprise de portée mondiale. L’œuvre a atteint la somme colossale de 382 000 000 d’euros.

Quel sera le record de 2018?

Commentaires