À Vannes, c'est une jolie histoire qui s'est déroulée sous le marteau de Maître Jack-Philippe Ruellan le 27 janvier dernier.

Un tableau d'un maître indonésien du XIXe siècle oublié dans une cave s'est vendu 7,2 millions d'euros aux enchères, explosant son estimation fixée par le commissaire-priseur entre 150 000 et 200 000 euros.

«La chasse au taureau sauvage», de Raven Saleh, retrouvé dans une cave à Auray, et vendu 7,2 millions d'euros aux enchères Image: courtesy of Ruellan "La chasse au taureau sauvage", de Raden Saleh, retrouvé dans une cave à Auray, et vendu 7,2 millions d'euros aux enchères
Image: courtesy of Ruellan

L'histoire débute lorsqu'un homme fait appel à Maître Ruellan pour l'aider à "se débarasser" d'une toile de grande taille qu'il conserve dans sa cave à Auray, dans le Morbihan. L'expert, en découvrant cette scène de chasse de 1,10m sur 1,85m, descelle tout de suite le coup de pinceau d'un maître de la peinture.

Retrouvé par hasard dans une cave à Auray, l'œuvre de Raven Saleh intitulée La chasse au taureau sauvage date de 1855 a été estimée entre 150 000 et 200 000 euros Image: courtesy of Ruellan Retrouvé par hasard dans une cave à Auray, l'œuvre de Raden Saleh intitulée La chasse au taureau sauvage date de 1855 a été estimée entre 150 000 et 200 000 euros
Image: courtesy of Ruellan

Il s'agit en effet d'une œuvre du peintre indonésien Raden Saleh (1811 ou 1814 - 1880), premier artiste moderne des Indes orientales néerlandaises. Formé pendant de longues années en Europe, notamment aux Pays-Bas, alors puissance colonisatrice des Indes orientales néerlandaises (l'actuelle Indonésie), Raden Saleh est présent dans de nombreux musées et collections de renom. Déjà très célèbre au milieu du XIXème siècle, sa renommée a grandi ces vingt dernières années au fil des redécouvertes de ses tableaux.

Raden Saleh a peint des portraits (plusieurs sont aux Rijksmuseum d'Amsterdam), des marines, mais ce sont surtout les représentations d'animaux exotiques et les chasses de grand format qui font son originalité et pour lesquelles il était apprécié.

La toile de Saleh découverte par Maître Ruellan date de 1855 et s'intitule La chasse au taureau sauvage (Banteng). 

Capture d'écran via Instagram @ruellanauction Capture d'écran via Instagram @ruellanauction

Le peintre a situé cette scène dans la steppe Alang-Alang de Java et s'est représenté par son autoportrait au centre de la composition, sur le cheval brun, attaquant le taureau avec son klewang, une épée à bord unique.

La "chasse au taureau sauvage (Bateng)" est une "une œuvre exceptionnelle sur le plan muséographique" selon Me Ruellan Image: courtesy of Ruellan La "chasse au taureau sauvage (Bateng)" est une "une œuvre exceptionnelle sur le plan muséographique" selon Me Ruellan
Image: courtesy of Ruellan

La toile a été acquise samedi 27 janvier par un collectionneur venu de Djakarta pour assister à la vente, a déclaré à l'AFP Maître Ruellan. Cette "œuvre exceptionnelle sur le plan muséographique" a reçu l'autorisation de quitter le territoire et va donc rejoindre l'Indonésie.

La tableau faisait partie de cette Collection particulière de Bretagne depuis plusieurs années, après l'avoir reçu de nombreuses successions.

Commentaires