Vous connaissez sans doute Alexander Calder (1898 - 1976) pour ses mobiles ingénieux et aériens. Mais saviez-vous que l'artiste a signé bien d'autres créations dans des domaines aussi variés que l'automobile, l'aviation, la joaillerie, la sculpture monumentale, le dessin et bien d'autres?

Calder et l'automobile

En 1974, le commissaire-priseur et coureur français Hervé Poulain demande à Calder de peindre l'automobile qu'il conduira pour les 25 heures du Mans cette même année. À la mort de l'artiste en 1976, la BMW 3.0 CSL customisée devient l'une de ses toutes dernières œuvres.

Alexandre Calder devant la BMW 3.0 CSL d'Hervé poulain Image: BMW Art Car Alexandre Calder devant la BMW 3.0 CSL d'Hervé poulain
Image: BMW Art Car

Calder est le premier à se soumettre à l'exercise d'habiller la BMW Art Car d'Hervé Poulain. Pour cela il utilise une palette de couleurs primaires qui caractérise l'ensemble de son oeuvre. "Je veux faire des choses amusantes à regarder, qui n'ont aucune valeur de propagande." explique Alexander Calder dans Conversations avec des artistes (New York, 1957)

Frank Stella, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, David Hockney, Jenny Holzer, Jeff Koons ont tous créé leur propre version de cette BMW très spéciale.

La BMW imaginée par Calder Image: BMW Art Car La BMW imaginée par Calder
Image: BMW Art Car

En 1976, Calder assiste aux 24 heures du Mans pour voir Sam Posey, Jean Guichet et Hervé Poulain concourir. Après sept heures de course, la voiture est retirée de la course en raison de dommages.

Calder et l'aviation

En 1972, George Stanley Gordon de l'agence de publicité Gordon & Shortt offre à Calder la possibilité de peindre un avion. Intrigué par l'assurance de l'homme d'affaire de faire de l'avion la plus grande œuvre d'art en vol, l'artiste accepte.

Alexander Calder et le directeur de la publicité George Stanley Gordon avec le modèle de l'avion de Calder Image: Collection Braniff Flying Colours Alexander Calder et le directeur de la publicité George Stanley Gordon avec le modèle de l'avion de Calder
Image: Collection Braniff Flying Colours

En 1973, Calder peint donc un avion de ligne pour Braniff South American Airlines. L'appareil répond au doux nom de Flying Colours of the United States.

Brochure de The “Flying Colors of South America”, 1973 Image: Chris Sloan Brochure de The “Flying Colors of South America”, 1973
Image: Chris Sloan

Calder et les bijoux

Avec ses mobiles cinétiques, Calder réinvente la sculpture et repousse les limites de l'œuvre mobile. Il n'est donc pas surprenant que ses philosophies artistiques s'adaptent parfaitement aux bijoux. Georgia O'Keeffe et Peggy Guggenheim font partie des célébrités portant les créations de l'artiste: boucles d'oreilles, bracelets, accessoires pour les cheveux, colliers et broches.

 Anjelica Huston portant The Jealous Husband (c. 1940) par Alexander Calder, 1976, photo par Evelyn Hofer, ©2016 Calder Foundation, New York, Photo © Estate of Evelyn Hofer
Anjelica Huston portant The Jealous Husband (c. 1940) par Alexander Calder, 1976, photo par Evelyn Hofer, ©2016 Calder Foundation, New York, Photo © Estate of Evelyn Hofer

À l'époque, ces pièces modernistes sont extrêmement peu conventionnelles. Faites de fil d'argent ou de laiton, les pièces sont surdimensionnées et ne comportent ni matériaux précieux ni pierres, attirant l'attention des avant-gardistes à la recherche de quelque chose de nouveau.

Brooke Shields, 1985, edition de 15. Sheila Metzner, ©2016 Calder Foundation, New York, Photo ©Sheila Metzner Brooke Shields, 1985, edition de 15. Sheila Metzner, ©2016 Calder Foundation, New York, Photo ©Sheila Metzner

Spirales et zigzags, métal martelé et plié...toutes les pièces de Calder sont uniques et fabriquées à la main, souvent créées en pensant à un porteur spécifique, car nombre ses broches comportent des initiales ou des noms.

Innovant, Calder n'utilise jamais la soudure - toutes les fixations et les raccords sont fabriqués en argent plié, en laiton ou à l'occasion, en or, mais Calder a toujours préféré les matériaux non précieux.

Des sculptures monumentales (et très petites)

En mai 2017, neuf sculptures d'Alexander Calder sont exposées au Denver Botanic Gardens. L'exposition, qui dure jusqu'en septembre 2017, est la plus grande collection extérieure de l'œuvre de Calder jamais vue. Les pièces exposées datent de 1956 à 1976.

En vedette, neuf pièces prêtées par deux musées et la Fondation Calder. C'est la seule fois où toutes les pièces ont été exposées ensemble.

Alexander Calder, Untitled, 1976 Alexander Calder, Untitled, 1976

Alexander S.C. Rower, petit-fils de Calder et président de la Fondation Calder, a organisé l'exposition en partenariat avec Alfred Pacquement, ancien directeur du Musée national d'art moderne à Paris.

Du 14 juillet au 30 septembre 2016, la galerie Hauser & Wirth propose également une exposition de six oeuvres monumentales d'Alexander Calder. Les sculptures, installées en plein air dans le décor des montagnes suisses, proposent un spectacle unique.

Six Planes Escarpé, 1967 © 2016 Calder Foundation, New York / DACS London Courtesy Calder Foundation, New York / Art Resource, New York and Hauser & Wirth Six Planes Escarpé, 1967 © 2016 Calder Foundation, New York / DACS London Courtesy Calder Foundation, New York / Art Resource, New York and Hauser & Wirth

Ces expositions ony donné aux spectateurs la chance de voir les œuvres de Calder dans un espace organique, une vraie intention de Calder puisque ses mobiles devaient être mus par des forces naturelles. Au début de sa carrière, Calder motorise ses mobiles avant de rapidement réaliser qu'il pouvait propulser ses œuvres à travers les courants d'air ambiant.

En plus des commandes de sculptures à grande échelle, Calder est bien évidemment célèbre pour ses petits mobiles, souvent pas plus grands que 5 pouces.

Commentaires