Françoise Nyssen occupe le poste crucial de Ministre de la Culture rue de Vallois depuis maintenant sept mois. Dans un entretien au journal Le Monde, l'ex-éditrice revient sur les priorités du quinquennat en matière de politique culturelle.

Après plusieurs mois à sillonner la France et à élaborer les grandes lignes, 2018 sera l'année de la mise en place des réformes.

La ministre de la Culture Françoise Nyssen Image par Didier Plowy. CC-BY-SA Source : Wikimedia Commons. La ministre de la Culture Françoise Nyssen
Image par Didier Plowy. CC-BY-SA
Source : Wikimedia Commons.

La ministre considère qu’il faut "briser les déterminismes socio-économiques et géographiques en misant sur une offre culturelle de proximité".

C'est ainsi que le passe culture promis aux jeunes de 18 ans devrait être mis en place l'an prochain. C'est l'un des grands enjeux de Françoise Nyssen, il pourrait ­selon elle devenir un "service public universel de la culture".

Le passe prendrait la forme d'une application géolocalisée pour mobile et créditée de 500 euros. "Le passe (...) permettrait d'accéder à de l'offre en ligne, mais aussi de connaître toute l'offre culturelle à proximité: où acheter un livre, où trouver un stage de hip-hop ou de théâtre, etc. (...) Ce sera comme un GPS de la culture", a-t-elle expliqué.

Françoise Nyssen a promis la mise en place du Passe Culture en 2018 © Reuters Françoise Nyssen a promis la mise en place du Passe Culture en 2018
© Reuters

François Nyssen est restée vague sur le financement du projet pour lequel un budget de 430 millions d'euros a été évoqué.

Seule l'Italie a déjà testé un "passe culture" similaire, avec un succès mitigé. Seuls 60% des jeunes éligibles à l'appel avaient en 2016, année de sa mise en place, répondu à l'appel.

Les premiers tests du "passe culture" en France auront lieu au premier semestre 2018 sur trois territoires, pour un lancement prévu en septembre 2018.

Commentaires