Rebecca Horn est une artiste allemande multi-forme née en 1944. En 1964, elle est victime d'une infection pulmonaire et doit passer un an dans un sanatorium en isolation totale. Cette épreuve influe directement sur son rapport à la souffrance qui devient déterminante dans l'orientation de son œuvre, très liée au corps.

Rebecca Horn, Mechanical Bodyfan, 1973–1974 Rebecca Horn, Mechanical Bodyfan, 1973–1974

C'est ainsi que l'artiste commence à produire des extensions de corps ou des prothèses et à réaliser des "body-sculptures" en tissu pour "réprimer sa solitude en communiquant par des formes organiques".

Dès le début des années 1970, elle se confronte à de nombreux médiums comme la vidéo, la photographie, la sculpture ou le dessin à des fins de créations d'art somatique. "J'utilise mon corps, j'utilise ce qui m'arrive et j'en fais quelque chose." explique l'artiste.

Les performances de Rebecca Horn Les performances de Rebecca Horn

Rebecca Horn expérimente des performances, met des objets en relation avec le corps et construit des machines animées. Elle installe et suspend toutes sortes d'objets.

Dans les années 1970 et 1980, Rebecca Horn utilise à plusieurs reprises les plumes  pour réaliser des sortes de cocons, de masques ou d'éventails pour dissimuler le corps. Les objets qu'elle met en scène sont transformés en automates, en "sculptures-performances".

REBECCA HORN, Sans titre Plumes de perroquet, tiges métalliques, moteur électrique, 1995 REBECCA HORN, Sans titre Plumes de perroquet, tiges métalliques, moteur électrique, 1995

L'installation mise en vente par Lempertz le 2 décembre est composée de plumes de perroquets. Elle est estimée entre 100 000 et 120 000 euros par les experts.

Retrouvez l'intégralité du catalogue sur Barnebys.

Commentaires