Le vase, d'une hauteur de 60 cm et représentant 3 dragons bleus sur fond jaune (la couleur impériale), était présenté dans le catalogue de Genève Enchères comme datant du début du XXe siècle et portant la marque Qianlong apocryphe.

Image: courtesy of Genève Enchères Image: courtesy of Genève Enchères

"On observe beaucoup de copies de ce type d'objets, d'où la difficulté d'authentifier ce vase avec certitude, même en faisant appel à des experts" a expliqué à Barnebys le commissaire-priseur Olivier Fichot. "Nous avons préféré rester prudents dans nos estimations, avec l'accord du vendeur".

Deux enchérisseurs - l'un dans la salle, l'autre au téléphone - ont estimé que le vase était un original du XVIIIe siècle et se sont livrés à une bataille d'enchères de plus de dix minutes.

C'est finalement pour le prix record de 5 millions de francs suisses (4,3 millions d'euros) que le vase a été adjugé à l'enchérisseur asiatique présent dans la salle.

Image: courtesy of Martin Bureau / AFP Image: courtesy of Martin Bureau / AFP

"Ce prix représente 10 000 fois plus que l'estimation basse avancée dans le catalogue." a commenté Olivier Fichot. "Quelques jours avant le vente, nous avions senti l'intérêt autour de l'objet, mais jamais nous n'aurions pu imaginer un tel résultat. (...) Nous sommes vraiment ravis, toute la vente a été un succès". 

Le vase faisait partie d'une collection particulière genevoise d'une quarantaine d'objets d'arts d'Asie également dispersée jeudi 21 septembre chez Genève Enchères.

Le précédent record de la maison était un Bouddha en bronze adjugé 550 000 francs suisses (480 000 euros).

La maison Genève Enchères est dirigée par les trois jeunes associés Olivier Fichot, Bertrand de Marignac et Cyril Duval.

Olivier Fichot, Bertrand de Marignac et Cyril Duval © Erik Nicolas Olivier Fichot, Bertrand de Marignac et Cyril Duval
© Erik Nicolas

Leur credo? Proposer un service de qualité autour de ventes dynamiques, jeunes et accessibles. Pari réussi pour cette vente d'Arts d'Asie.

Commentaires