L’évènement phare du printemps reviendra du 4 au 7 avril 2019, et comme il est de coutume, mettra l’accent sur les scènes européennes de l’après-guerre à nos jours, tout en explorant les nouveaux horizons de la création internationale. 

Gaston Chaissac, Composition, 1960, ©Galeria Marc Domènech Gaston Chaissac, Composition, 1960, ©Galeria Marc Domènech

La foire a annoncé une légère augmentation du nombre d’exposants (150 galeries contre 143 en 2018), et un remarquable taux de nouvelles participations, de 44 %. La sélection 2019 monte en gamme avec 20 pays représentés, et l’arrivée de nouvelles galeries internationales et parisiennes. 

Une scène française d’un autre genre 

Art Paris nous propose une édition axée sur la création féminine, et sous le commissariat de l’association AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions), a sélectionné 25 projets réalisés par des plasticiennes parmi les propositions des galeries participantes. 

Décliné en quatre thématiques (abstraction, avant-garde féministe, image et théâtralité), ce parti-pris prometteur vise à porter un regard subjectif et critique sur la production plastique féminine en France, de l’après-guerre à nos jours. C’est une « histoire d’un autre genre », un récit d’artistes femmes du XXe siècle, dans lequel l’engagement politique été à l’égal de la radicalité formelle, et où les nouvelles technologies ont évolué de pair avec les médiums traditionnels. 

ORLAN, Self-Hybridation Précolombienne n°35, 1998, ©Ceysson & Bénétière
ORLAN, Self-Hybridation Précolombienne n°35, 1998, ©Ceysson & Bénétière

L’association AWARE, fondée en 2014 par l’historienne de l’art Camille Morineau, se consacre à la création, l’indexation, et la diffusion de l’information sur les artistes femmes du XXe siècle. Le projet mis sur pied avec la foire parisienne permettra de mettre en lumière « l’existence d’un biais de discrimination genré, qui œuvre au sein du marché de l’art plus fortement que dans d’autres circuits de valorisation des artistes ». 

Pierrette Bloch, Chutes, 2016, ©Galerie 8+4 - Paris, Galerie Véronique Smagghe
Pierrette Bloch, Chutes, 2016, ©Galerie 8+4 - Paris, Galerie Véronique Smagghe

L’initiative a suscité l’intérêt de nombreuses galeries, certaines militantes, d’autres visant à une équité dans la représentation de leurs artistes. Plusieurs exposants feront donc écho à cette thématique par le biais d’expositions personnelles, dédiées à des artistes comme Isabelle Plat (Galerie Eric Mouchet), ou encore Pierrette Bloch (Galerie Véronique Smaghhe). Grâce à la détermination de Guillaume Piens, le directeur artistique d’Art Paris, le nombre d’artistes femmes sur la foire a augmenté de près de 50 % depuis l’année précédente, avec 43 % des solo show qui leur sont dédiés. 

Retrouvez la liste complète des artistes choisies par AWARE ici

Etoiles du sud : une exploration de l’Amérique Latine

Art Paris nous fait voyager sur les territoires de l’Amérique latine des années 1960 à nos jours. Soixante artistes argentins, brésiliens, chiliens, colombiens, cubains, mexicains, péruviens et vénézuéliens seront représentés par une vingtaine de galeries européennes, asiatiques et latino-américaines.

Ivan Contreras-Brunet, Sans titre, 1972, ©Gimpel & Müller
Ivan Contreras-Brunet, Sans titre, 1972, ©Gimpel & Müller

Les 60 artistes seront disséminés à travers les différents secteurs de la foire, invitant le spectateur à un parcours à la fois historique et actuel des différentes scènes latino-américaines. Bon nombre de galeries ont choisi de mettre l’accent sur l’art abstrait géométrique des années 1960-70, en exposant des figures majeures de la période, comme Carlos Cruz-Diez, Ivan Contreras-Brunet, Darío Pérez-Flores ou Marino di Treana. La thématique féminine de l’événement sera honorée par les expositions monographiques dédiées aux artistes Leonor Fini, Carmen Mariscal et Sandra Vásquez de la Horra.

Leonor Fini, La Leçon de Botanique, 1973, ©Weinstein Gallery / Galerie Minsky
Leonor Fini, La Leçon de Botanique, 1973, ©Weinstein Gallery / Galerie Minsky

Des projets parallèles viendront compléter l’exploration de la production artistique du continent, tels qu’un programme vidéo, des installations in-situ, la présentation de la collection privée de Catherine Petitgas, ainsi que plusieurs conférences. 

Solo Show et Promesses

Cette année encore, Barnebys aura le plaisir de soutenir le projet Solo Show, qui accueille un nombre record d’expositions monographiques, soient 46 solo show (contre 36 en 2018) disséminés à travers la foire. 

Enfin, avec le secteur « Promesses », situé au cœur du Grand Palais, Art Paris continuera d’apporter son soutien aux jeunes galeries et à la création émergente. L’édition 2019 recevra 14 galeries de moins de six ans d’existence, qui auront l’opportunité de présenter un à trois artistes émergents.  

En 2019, Art Paris s’aligne avec les thématiques actuelles du marché de l’art, et tout en cultivant sa différence, affirme son identité en mettant un point d’honneur à la notion de découverte. 

Le programme et les informations relatives à l’évènement sont à retrouver sur le site d’Art Paris. Du 4 au 7 avril 2019. 

Image d'en-tête : Carmen Mariscal, From the series « La esposa esposada » (l’épouse menottée), (détail), 2018, ©Ana Mas Projects