La vente « Post War & Contemporary Art » organisée par Chiswick Auctions débutera le 20 juin à 15 h. Les collectionneurs pourront avoir un aperçu des œuvres proposées du 14 au 20 juin. Les 125 lots qui composent la sélection offrent un incroyable panorama de l’histoire de l’Art contemporain et de l’Art urbain. En d’autres termes, une vente qui impressionne de par la diversité et la qualité des œuvres proposées, pour la plupart réalisées par les figures emblématiques de leur mouvement artistique.

Nous avons sélectionné pour vous les 10 œuvres qui méritent une attention toute particulière...

Post-War & Contemporary Art

Jeff Koons, « Monkey Train (Blue) », 2007

Réalisée par un artiste qu’on ne présente plus, voici « Monkey Train (Blue) », une œuvre de 2007 issue d’une édition de 40 exemplaires. Ancien broker de Wall Street, Jeff Koons est passé maître dans l’art de détourner les objets du quotidien en œuvre qui attisent les controverses. Le thème du « Monkey Train » est décliné en plusieurs versions et couleurs, et Koons va même jusqu'à l’imprimer sur un skateboard conçu pour la Supreme Skate Company de New-York. La série prend le nom de « Jeff Koons for Supreme ». L’estimation de cette sérigraphie est comprise entre 20 000 et 22 000 livres.

Jeff Koons (American b.1955), 'Monkey Train (Blue), 2007, image ©Chiswick Jeff Koons, « Monkey Train (Blue) », 2007, image ©Chiswick Auctions

Skateboard Jeff Koons for Supreme, image ©TateModern

Grayson Perry, « House Of Love Shrine », 2017

« House of Love Shrine » est une œuvre exécutée en 2017 que les experts de Chiswick Auctions ont évaluée entre 5 000 et 7 000 livres. Ce petit sanctuaire en acier fait partie d’une édition de 50 et possède l’aspect d’une étrange fixation murale. Deux petits personnages, une femme et un homme, sont placés dans la partie inférieure du tombeau, leurs attributs sont visibles grâce à des « incisions » faites sur ce qui constitue le support de leurs corps et qui ressemble à de fines feuilles d’acier.

Grayson Perry, « House Of Love Shrine », 2017, image ©Chiswick Grayson Perry, « House Of Love Shrine », 2017, image ©Chiswick Auctions

Charming Baker, « Fall To Alms (Special Edition) », 2014

Charming Baker est un artiste britannique qui a réalisé de nombreuses sculptures aux divers matériaux au cours de sa carrière, mais il reste fondamentalement un peintre. Ses œuvres ont une dimension narrative qui explore les traditions du monde de la peinture. Baker est connu pour endommager volontairement ses œuvres en les martelant, les coupant ou en leur tirant dessus. Cette impression embellie de feuilles d’or 24 carats s’intitule « Fall To Alms (Special Edition) », date de 2014 et possède un prix de base de 1 400 livres.

Charming Baker, « Fall To Alms (Special Edition) », 2014, image ©Chiswick Charming Baker, « Fall To Alms (Special Edition) », 2014, image ©Chiswick Auctions

Gerhard Richter, « Flow (P15) » et « Flow (P16) », 2016

Pour clore la sélection d’Art d’après-guerre et d’Art contemporain, voici deux œuvres de Gerhard Richter, « Flow (p15) » et « Flow (p16) », toutes deux estimées entre 8 000 et 10 000 euros. C’est en 1976 que Ritcher qualifie pour la première fois l’une de ses œuvres de « peinture abstraite ». Il explore ensuite cette voie en apposant un cumul de couches de peinture aux couleurs primaires sur ses toiles. Ces deux impressions montées sur Diasec découlent d’une évolution des nombreuses techniques qu’il développe pour exécuter ses œuvres abstraites.

Gerhard Richter, « Flow (P15) », 2016, image ©Chiswick Gerhard Richter, « Flow (P15) », 2016, image ©Chiswick Auctions

Gerhard Richter, « Flow (P16) » 2016, image ©Chiswick Gerhard Richter, « Flow (P16) » 2016, image ©Chiswick Auctions

Urban Art

Les cinq prochaines œuvres appartiennent au domaine de l’art de rue, une pratique qui attise de plus en plus l’intérêt des collectionneurs et que Chiswick Auctions met à l’honneur comme il se doit.

Faile (Collective), « New York City 02 », 2007

On démarre avec le collectif Faile et l’impression sur toile « New-York City 02 ». Réalisée en 2007, cette pièce mesurant plus de deux mètres de large a été présentée lors d’une vente d’Art contemporain chez Sotheby’s en 2009. Son estimation est comprise entre 30 000 et 35 000 livres. Le collectif Faile vient de Brooklyn, il est fondé en 1999 par le duo Patrick McNeil et Patrick Miller. Leur pratique s’est étendue à travers de nombreux médiums, avec des œuvres reconnaissables par leur aspect « collage » et l’utilisation de l’iconographie de la culture de masse.

Faile (Collective), « New York City 02 », 2007, image ©Chiswick Faile (Collective), « New York City 02 », 2007, image ©Chiswick Auctions

Banksy, « Donut (Strawberry) », 2009

Difficile de parler de Street Art sans mentionner Bansky, l’artiste anonyme et contestataire rendu célèbre par ses pochoirs calomniateurs. Ici, c’est le célèbre « Donut (Strawberry) » qui sera présentée. Cette sérigraphie d’une édition de 299, bien entendu authentifiée par le Pest Control, est estimée à 20 000 livres minimum.

Banksy, « Donut (Strawberry) », 2009, image ©Chiswick Banksy, « Donut (Strawberry) », 2009, image ©Chiswick Auctions

Phil Frost, « Smucker Fang », 2008

« Smucker Fang » est une pièce visuellement complexe à l’échelle chromatique poignante. L’artiste américain Phil Frost tente de combiner le brut, le sombre et l’aspect cru de l’univers de la rue dans son corps de travail. Pour ce faire, il utilise des objets trouvés, ses compositions à couches superposées sont des combinaisons de couleurs, de symboles et de caractères typographiques et de portraits. Cette œuvre ne fait pas exception, elle semble contenir d’innombrables éléments, qui une fois assemblé, trouvent une harmonie esthétique hors pair. L’estimation est fixée à 15 000 – 18 000 livres.

Phil Frost, « Smucker Fang », 2008, image ©Chiswick Phil Frost, « Smucker Fang », 2008, image ©Chiswick Auctions

Harland Miller, « Overcoming Optimism », 2014

Harland Miller est un artiste et auteur connu pour ses représentations hyper-réalistes de couvertures de livres des éditions Penguin. Les titres sardoniques qui y figurent sont bien souvent ses propres créations, auxquelles il appose impunément le célèbre logo Penguin. L’estimation de l’œuvre « Overcoming Optimism » de 2014 avoisine les 9 500 livres.

Harland Miller, « Overcoming Optimism », 2014, image ©Chiswick Harland Miller, « Overcoming Optimism », 2014, image ©Chiswick Auctions

Invader, « Rubik Ohh...Alright... », 2011

On termine notre sélection avec l’artiste français Invader et sa sérigraphie « Rubik Ohh…Alright », exécutée en 2011. Ses œuvres sont modelées par l’univers des jeux vidéo des années 1970-1980. Ainsi, il reprend le procédé de la pixellisation grossière que l’on pouvait trouver aux débuts de la montée des jeux d’arcades. Son nom d’artiste découle d’ailleurs du jeu « Space Invaders ». Ses créations ont été aperçues sur les murs de 65 villes différentes, et près de 33 pays.

Invade, « Rubik Ohh...Alright... », 201, image ©Chiswick Invader, « Rubik Ohh...Alright... », 2011, image ©Chiswick Auctions

Pour découvrir les autres merveilles de la vente chez Chiswick Auctions, consultez le catalogue complet ici.

En attendant, retrouvez tous les objets de Chiswick Auctions sur Barnebys !

Commentaires