Dirty Corner par Anish Kapoor à Versailles Photo AFP Dirty Corner par Anish Kapoor à Versailles
Photo AFP

L'oeuvre d'Anish Kapoor tagée de peinture jaune L'oeuvre d'Anish Kapoor tagée de peinture jaune

Dirty Corner (littéralement Coin Sale), une trompe d'acier à la connotation sexuelle évidente, est l'oeuvre la plus imposante de l'artiste Anish Kapoor. Elle a été vandalisée par des jets "superficiels" de peinture jaune, selon la direction du Château de Versailles.

"Une dégradation de l'oeuvre Dirty Corner a été constatée mercredi matin. Il s'agit de jets de peinture superficiels. Elle est en train d'être nettoyée", a précisé la direction du domaine. L'oeuvre a souvent été qualifiée dans la presse de "vagin de la reine", une formule que Kapoor affirme n'avoir jamais employée dans son interview au JDD. L'oeuvre a tout de même été qualifiée de « très sexuelle » par l'artiste. Elle est entourée d'excavations et d'énormes blocs de pierre, certains peints en rouge sang.

Anish Kapoor Photo via STEPHANE DE SAKUTIN/AFP Anish Kapoor
Photo via STEPHANE DE SAKUTIN/AFP

Aucune revendication de cet acte de vandalisme n'est encore parvenue à la direction du domaine de Versailles. Aucun signe ou indice particulier n'a été relevé près de l'oeuvre. Aucune plainte n'a été déposée.

En octobre 2014, une oeuvre provocatrice en forme de sex-toy géant de l'artiste américain Paul Mc Carthy, installée Place Vendôme à Paris, avait été vandalisée par des inconnus. Il avaient tout simplement débranché l'alimentation de la soufflerie maintenant la structure gonflable et sectionné les sangles de l'arbre. Après cet acte de vandalisme, Mc Carthy, qui avait été giflé par un inconnu pendant l'installation de l'oeuvre, avait décidé de la démonter.

"Tree", l'oeuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme, à Paris, le 15 octobre. Image par Bertrand Guay / AFP "Tree", l'oeuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme, à Paris, le 15 octobre.
Image par Bertrand Guay / AFP

Versailles, qui s'ouvre depuis plusieurs années à l'art contemporain, enchaîne les polémiques et controverses comme celles de Jeff Koons (2008), Takashi Murakami (2010) ou Joana Vasconcelos (2012).

Commentaires