Rendez-vous donc le 17 juin chez Aspire Art Auctions, maison de ventes basée à Johannesburg, pour assister à l’adjudication de nombreuses œuvres qui confirment une fois de plus que l’art sud-africain a plus d’un tour dans son sac.

On démarre avec Brett Murray, artiste et sculpteur né en 1961 et le bronze « Praise Singer », un œuvre de 2008 qui compte déjà quelques extraits de littérature et qui a pris part aux expositions « Crocodile Tears » I et II à la très prestigieuse Goodman Gallery. L’estimation pour cette petite figure animale aux formes arrondies s’élève à 10 000 euros.

Brett Murray, « Praise Singer », 2008, image ©Aspire Brett Murray, « Praise Singer », 2008, image ©Aspire

Les lots phares de la vente, toujours dans le domaine de la sculpture, sont signés Edoardo Villa, un artiste sud-africain d’origine italienne dont les matériaux de prédilection étaient le bronze et l’acier.

Edoardo Villa, de gauche a1 droite : « Stallone », 1992 / « Duet in Yellow », 1974 / « Winkie », 1992, images ©Aspire Edoardo Villa, (de gauche à droite) : « Stallone », 1992 / « Duet in Yellow », 1974 / « Winkie », 1992, images ©Aspire

En 1961, il crée le groupe d’artistes « Amadlozi » (le terme en Zulu pour « ancêtres ») avec de grandes figures de la scène artistique de l’époque comme Cecil Skotnes (dont plusieurs œuvres seront présentées lors de la vente), Cecily Sash, Guiseppe Cattaneo et Sydney Kumalo. Ensemble, ils joignent leurs forces pour défendre l’appropriation des traditions sculpturales sud-africaines.

Villa représente l’Afrique du Sud à la Biennale de Venise à cinq reprises et reçoit deux prix aux Biennales de São Paulo en 1957 et 1959.

L’œuvre de 1970 « Sculpture VIII » que Aspire aura le plaisir de présenter le 17 juin se compose d’acier peint et entrera en salle des ventes avec une estimation de 66 500 euros.

Edoardo Villa, « Sculpture VIII », 1970, image ©Aspire Edoardo Villa, « Sculpture VIII », 1970, image ©Aspire

On poursuit avec Lionel Smit et la tête de bronze « Oringins Broken Fragment K » de 2015. Smit est un artiste multidisciplinaire et un portraitiste contemporain connu pour son imagerie monumentale et ses installations qui ont traversé le continent africain pour être exposées à Londres lors du show « Faces of Identity ». Le prix de base de cette œuvre à plus petite échelle avoisine les 5 300 euros.

Lionel Smit, « Origins Broken Fragment K », 2015, image ©Aspire Lionel Smit, « Origins Broken Fragment K », 2015, image ©Aspire

Lucas Sithole est majoritairement connu pour ses sculptures indigènes en bois, bronze et en pierre. Il explore au cours de sa carrière de nombreux sujets tels que la faune, les figures allongées, les visages, le sujet mère-enfant ou encore la mythologie. L’œuvre qui sera présentée à la vente semble combiner deux des thèmes listés ci-dessus. En effet, « Mother and Child », œuvre en bronze de 1970, présente le thème évoqué dans son titre, ainsi qu’un aspect élancé où les figures sont réduites à une forme longiligne et minimale. Son estimation est fixée à 26 600 euros.

Lucas Sithole, « Mother and Child », 1970, image ©Aspire Lucas Sithole, « Mother and Child », 1970, image ©Aspire

L’artiste Anton van Wouw, né en 1862 (décédé en 1945) fait partie d’une scène artistique légèrement plus ancienne que ses contemporains présentés dans la vente. D’origine hollandaise, Anton van Wouw est considéré comme le père de la sculpture sud-africaine. Ses œuvres monumentales s’inscrivent dans le patrimoine du pays et ornent différents monuments. Ses petites sculptures, comme « Shangaan » de 1907, ont généralement pour sujet les aborigènes et sont moins formelles que ses œuvres officielles, ce qui leur confère une grande honnêteté ainsi que des expressions faciales plus poignantes. Celle-ci est estimée à 2 700 euros.

Anton van Wouw, « Shangaan », 1907, image ©Aspire Anton van Wouw, « Shangaan », 1907, image ©Aspire

Vous l’aurez compris, Aspire met un point d’honneur à promouvoir l’art sud-africain, une scène qui regorge d’artistes à suivre de près.

Le catalogue de la vente comprend de nombreuses peintures qui feront aussi quelques sensations. Pour consulter la liste complète, c’est ici.

En attendant, retrouvez tous les objets de Aspire Art Auctions sur Barnebys !

Commentaires