Anish Kapoor devant "Dirty Corner"  Photo: Jacques Grad via Le Jdd Anish Kapoor devant "Dirty Corner"
Photo: Jacques Grad via Le Jdd

Anish Kapoor est incontestablement l'une des stars de l'art contemporain. Les Parisiens ont déjà eu l'occasion de découvrir ses oeuvres en 2011 lors de son exposition Monumenta au Grand Palais. Cette année, l'artiste britannique s'installe cette fois-ci dans les jardins du château de Versailles. Son exposition qui a débutée mardi 9 juin a déjà un parfum de scandale. Dans une récente interview au Journal du Dimanche, l'artiste aurait comparé une de ses œuvres, Dirty Corner, au vagin de la reine.

Dirty Corner, l'oeuvre d'Anish Kapoor, exposée dans les jardins de Versailles.  © Kamil Zihnioglu / SIPA Dirty Corner, l'oeuvre d'Anish Kapoor, exposée dans les jardins de Versailles.
© Kamil Zihnioglu / SIPA

Paris a beau être la ville du romantisme et des amoureux, les parisiens sont assez pudiques et frileux quand il s'agit de lier art et sexe! Souvenez-vous, le "Tree" à la forme phallique de l'artiste Paul McCarthy avait été vandalisé puis démonté de la Place Vendôme en octobre 2014.

"Tree", l'oeuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme, à Paris, le 15 octobre.  Image par Bertrand Guay / AFP "Tree", l'oeuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme, à Paris, le 15 octobre.
Image par Bertrand Guay / AFP

Impossible pour le public du Château de Versailles d'échapper à Dirty Corner. Située dans l'axe du Grand Canal, face au Château, la sculpture d'acier de 60 mètres de long est entourée de blocs de pierres et de marbre rouge.  Son ouverture évoque le pavillon d'un phonographe ou une conque. L'artiste semble pour sa part y voir le vagin de la reine... Des mots qu'il dément toutefois avoir prononcés.

Commentaires