Le coffret de deux Manuscrits Sutra Bouddhistes date de la dynastie Ming et contient les deux plus importants manuscrits à être jamais passés sous le marteau. Le lot explose les records de vente à Sotheby’s Hong Kong le 3 avril 2018. Ces Sutras (écrits spéculatifs ou philosophiques) de Sagesse Impériaux se sont vendus pour 30 428 852 dollars. Datant de l’âge d’or de la dynastie Ming, les reliques ont été réalisées au début du XVème siècle sous les ordres de l’empereur Xuande.

Manuscrits Sutra Bouddhistes, image ©Sotheby's Manuscrits Sutra Bouddhistes, image ©Sotheby's

Les manuscrits, en tant que Sutras Bouddhistes, sont des écrits officiels de l’enseignement de Bouddha, à l’origine apportés d’Inde avant d’être copiés. Étant réalisés sous la volonté de l’empereur Xuande, ils ont été crées à l’aide les matériaux les plus fins et confiés au savoir-faire des meilleurs artisans. Ces Sutras Prajnaparamita (« sagesse parfaite » ou « connaissance transcendante ») sont d’une qualité incroyable, écrits à la main et illustrés à l’encre d’or sur du papier de couleur indigo.

Image ©Sotheby's Image ©Sotheby's

Le seul coffret de Sutras encore intact qui existe se trouve au National Palace Museum à Taipei. Ces manuscrits avaient réapparu lors de l’exposition « Ming » au British Museum en 2014, la dernière apparition avant cela étant en 1917 parmi la collection d’un aristocrate de Kyoto. Le record enregistré jusqu'à aujourd'hui pour un Sutra Bouddhiste était de 14 026 000 dollars de Hong Kong, suite à une vente chez Sotheby’s en mars 2015.

Un bol rose Falangcai a également fait tourné les têtes lors de la vente. Cet exemplaire d’une grande finesse au design unique a trouvé acquéreur pour un remarquable 30 429 852 dollars. Crée dans les fours « Jingdezhen » (centre de l’industrie de production de porcelaine chinoise sous la dynastie Ming) et utilisé personnellement par l’empereur Kangxi, le bol a été peint au-delà des murs de la cité interdite de Beijing.

Bol Falangcai, image ©Sotheby's Bol Falangcai, image ©Sotheby's

Le petit bol a lui aussi un jumeau dans le National Palace Museum de Taipei, arborant des motifs floraux différents mais la même palette de couleurs.

Parchemin « Ten Auspicious Landscapes of Tashai, image ©Sotheby's Parchemin « Ten Auspicious Landscapes of Taishan, image ©Sotheby's

Le parchemin « Ten Auspicious Landscapes of Taishan » (« Dix Paysages Prospères de Taishan ») est vendu le 3 avril pour 18 705 491 dollars après 40 minutes d’enchères acharnées. Réalisé par Qian Weicheng, peintre de la cour, le rouleau illustre dix vues du Mont Tiantai dans la province de Zhejiang, accompagnés de dix poèmes écrits par l’empereur Qianlong lui-même. Le parchemin a fait son grand retour dans une salle de vente après 100 ans.

Commentaires