En avant-première, Barnebys a eu la chance de pouvoir découvrir la nouvelle exposition du V&A, "Botticelli Reimagined", organisée avec le soutien de la banque mécène Société Générale.

"Sandro Botticelli est l'un des plus grands artistes de la Renaissance et 500 ans après sa mort, sa célèbre image de Venus représente encore un idéal de beauté." a déclaré Martin Roth, le directeur du Victoria and Albert Museum"Cette exposition ambitieuse s'intéresse à son héritage et elle a pour objectif de montrer comment, et pourquoi, ce tableau s'est imposé dans la mémoire visuelle collective."

Le propos de l'exposition est donc ambitieux: témoigner de l'influence du peintre italien sur les artistes et designers, depuis les préraphaëlites jusqu'aux artistes contemporains.

La scénographie est claire et d'emblée annoncée dès la première salle. L'exposition se décomposera en trois parties bien distinctes: la première présentera les réinterprétations modernes de l'oeuvre de Botticelli, la deuxième reviendra sur le XIXème siècle -époque où l'artiste est redécouvert- pour enfin finir en apothéose sur les oeuvres du maître et de son atelier de Florence.

Si l'on est au premier abord dérouté par cette scénographie antichronologique, elle prend tout son sens au fil de l'exposition. Terminer la visite sur les oeuvres de Botticelli replace l'artiste et son indéniable talent au centre de cette rétrospective.

Sandro Botticelli (Autoportrait) Detail de " L'Adoration des Rois Mages " vers 1474 Galleria degli Uffizi - Florence Sandro Botticelli (Autoportrait)
Detail de " L'Adoration des Rois Mages " vers 1474
Galleria degli Uffizi - Florence

Beau projet que de rendre hommage à ce maître de la Renaissance Italienne qui est majoritairement connu du grand public pour ses deux oeuvres Primavera (c 1482) et La Naissance de Vénus (1485). Ce sont d'ailleurs ces deux toiles pleines de sensualité qui ont inspiré la plupart de nos artistes classiques puis modernes, Walter Crane, William Morris, René Magritte, Elsa Schiaparelli, Andy Warhol ou encore Cindy Sherman, pour n'en citer que quelques-uns.

La Naissance de Vénus de Sandro Botticelli, signe annonciateur de l’humanisme de la Renaissance Image via business.lesechos.fr La Naissance de Vénus de Sandro Botticelli, signe annonciateur de l’humanisme de la Renaissance
Image via business.lesechos.fr

Pourtant, Botticelli propose avant tout une peinture religieuse. C'est ce que l'on découvre dans la troisième et dernière salle, qui présente une cinquantaine d'oeuvres du peintre et/ou de son atelier de Florence. A l'époque, les peintres ne signaient pas leurs tableaux, et seules deux des toiles sont signées de la main du maître.

L'accrochage et la luminosité du V&A subliment réellement ces oeuvres originales qui, dans un autre contexte, paraîtraient bien plus ternes. Certaines toiles nous étonnent par leur modernité dans la composition et l'expression donnée aux visages. Botticelli raconte des histoires sur ses toiles, et on est directement embarqué dans son univers.

Pallas et le Centaure, 1482 Photographie: Scala/Galleria degli Uffizi Pallas et le Centaure, 1482
Photographie: Scala/Galleria degli Uffizi

Dans cette exposition, on remonte plus de 500 ans d'histoire, pour terminer en apothéose sur deux versions de Vénus, l'une réalisée par Botticelli lui-même, l'autre par son atelier. Tout en sensualité, la jeune femme cache sa nudité avec ses longs cheveux d'or. Une belle vision pour achever cette exposition évènement qu'il vous faut, à coup sûr, ne pas manquer.

"Botticelli Reimagined" est organisée en collaboration par le V&A de Londres et la Gemäldegalerie – Staatliche Museen de Berlin. Du 5 mars 2016 au 3 juillet 2016.

Plus d'informations pratiques sur le site du V&A. 

Commentaires