D'ici un peu moins de trois mois, les touristes ne pourront plus entrer gratuitement au Metropolitan Museum de New York.

Depuis cinquante ans, le Met pouvait se targuer d’un accès gratuit à ses collections et à ses expositions, invitant simplement les visiteurs à faire une donation à l'institution. Alors qu'il leur était suggéré une donation de 25 dollars, les touristes déboursaient en moyenne 9 dollars.

À partir du 1er mars, tous les visiteurs à l'exception des résidents de l’État de New York et des moins de 12 ans devront s'acquitter d'un billet de 25 dollars valable

trois jours sur les trois sites du musée (Fifth Avenue, Breuer et Cloisters).

Malgré un taux de fréquentation en hausse constante, l'institution connaît actuellement de grandes difficultés financières. La gratuité de principe est un acquis que le musée semble ne plus pouvoir conserver.

En 2016, le Met avait révélé des difficultés économiques. La prestigieuse institution s'était alors séparé d'une partie de son personnel.

L'acquisition des anciens locaux du Whitney Museum pour ouvrir le Met Breuer ainsi que le développement d'une antenne dédiée à l'art moderne et contemporain dans ses bâtiments de la 5e Avenue avaient semblent-ils mis à mal l'équilibre financier de la prestigieuse institution.

En février 2017, le New York Times avait détaillé dans un rapport que le Met, avec un déficit de 40 millions de dollars, avait été contraint de licencier ou replacer 90 employés. En parallèle, le musée fut contraint d'abandonner le projet d'expansion de la nouvelle aile estimé à 600 millions de dollars. Le même mois, le directeur Thomas P. Campbell annonçait sa démission.

En juin 2017, Daniel Weiss est nommé à la tête du musée. Dans un communiqué de presse, il revient sur la fin de la gratuité "en assurant aux New-Yorkais que la nouvelle politique profiterait en fin de compte aux objectifs à long terme du Met". 

Le musée espère que la nouvelle politique constituera une nouvelle source de revenus. Selon le New York Times, les droits d'entrée représentent actuellement 14% du budget de 305 millions de dollars du Met, soit 43 millions de dollars. La nouvelle politique devrait rapporter 6 millions de dollars supplémentaires par an.