Cherchez parmi plus de 100 millions d'objets dans notre base de données de prix réalisés

La Barre d'appui Paris, éditions Cahiers d'art, 1936.
Vendu

À propos de l'objet

Petit in-4°, (211 x 155 mm), maroquin noir, plats ornés d’une arabesque mosaïquée de divers listels de maroquin aux tons rose, violine, beige clair, vert, gris, dos lisse, doublures et gardes de chevreau blanc, couverture et dos, tranches dorées, chemise et étui gainés de même peau (Paul Bonet, 1950).\n\nÉdition originale.\n3 eaux-fortes de Picasso.\nÉdition limitée à 40 exemplaires, tous sur japon ancien et signés par Picasso et le poète.\nCe recueil de 8 poèmes est typique de la production et du style d’Éluard des années 30. Entièrement tourné vers la joie d’aimer, il est très largement inspiré par sa femme, Maria Bens dite Nusch, à laquelle il dédia l’ouvrage.\nPremier livre réalisé en commun par Éluard et Picasso.\nIl scella l’amitié naissante entre le peintre et l’artiste, réunis par Christian Zervos à la fin de 1935. Picasso illustra, à cette même période, un autre recueil d’Éluard, Les Yeux fertiles. Le poète le considéra toute sa vie comme le peintre qu’il admir[ait] et qu’il aim[ait] le plus au monde.\nDéclinant le thème de la femme, l’artiste choisit de représenter l’égérie d’Éluard, Nusch, et les siennes, Marie-Thérèse Walter endormie et Dora Maar, en femme surréaliste. Il adopta pour la première fois une technique à laquelle l’avait initié Roger Lacourière : l’aquatinte au sucre. Cette variante consiste à dessiner l’image avec un pinceau imbibé d’une solution d’encre et d’eau sucrée. Une fois sèche, la planche est recouverte d’une couche de vernis et plongée dans l’eau : le sucre gonfle, détache le vernis et met à nu le métal.\nExemplaire offert par Éluard à René Char, avec cet envoi autographe au crayon rouge :\nÀ René Char\nqui marie la mémoire à l’oubli\ndans des poèmes où couche\naussi son cœur.\nPaul Éluard\nLes deux poètes, intimement liés, se connaissaient depuis 1929. Les circonstances associèrent René Char à la rencontre amoureuse d’Éluard et Nusch, croisée au hasard d’une promenade parisienne, un jour de mai 1930. Éluard l’épousa le 21 août 1934 et René Char fut témoin de la mariée, certainement en souvenir de cette journée.\nAprès avoir relié l’exemplaire de Paul Éluard en 1941, Paul Bonet se vit confier celui de René Char, pour lequel il créa un décor qui relève de l’automatisme, selon les termes du praticien. En 1959, à la demande de collectionneurs, il relia celui d’André Breton, puis celui de L. Deharme.
GB
GB
GB

creator

P., P. Picasso, Eluard

literature

Cramer, Pablo Picasso, Les livres illustrés, n° 26 ; Baer-Geiser, III, 607 ; Éluard, Œuvres complètes, La Pléiade, T. 1, p. 1474 ; R.F. Johnson-D. Stein, Artist’s Books in the Modern Era, 1870-2000, pp. 28-29 et 127 ; Y. Peyré, Peinture et poésie, pp. 136 et 235-236 ; Paul Bonet, Carnets 1924-1971, n° 924 (avec reproduction photographique).


*Merci de noter que le prix n'est pas recalculé à la valeur actuelle, mais se rapporte au prix final réel au moment où l'objet a été vendu.

*Merci de noter que le prix n'est pas recalculé à la valeur actuelle, mais se rapporte au prix final réel au moment où l'objet a été vendu.


Publicité
Publicité

Objets vendus

Dante (Alighieri),
Vendu

Dante (Alighieri),

Prix réalisé
6,000,000 EUR

Buffon, (Georges Louis Marie) Leclerc de.
Vendu
Rue Lipp
Vendu

Rue Lipp

Prix réalisé
6,046,078 EUR

(Saint-Non, J.C.R.de.
Vendu

(Saint-Non, J.C.R.de.

Prix réalisé
4,000,000 EUR

Chagall, M.
Vendu

Chagall, M.

Prix réalisé
3,100,000 EUR

Wassily Kandinsky, Kreis u. Fleck
Vendu

Wassily Kandinsky, Kreis u. Fleck

Prix réalisé
3,250,000 EUR

Vendu

Buffon, (G.L.L.de).

Prix réalisé
2,700,000 EUR

Vendu

Freitag, A.

Prix réalisé
2,000,000 EUR

Vendu

Maupassant, G.de.

Prix réalisé
1,900,000 EUR

Vendu

(Faed, John.) Legend of St

Prix réalisé
2,523,975 EUR

Vendu

Frantisek Kupka, Envolé

Prix réalisé
2,100,000 EUR